Cosmétique

Pourquoi adopter la slow cosmétique ?

Slow cosmétique Julien Kaibeck

Hello,

Aujourd’hui, je vous livre mon premier article en matière de cosmétique et plus particulièrement en matière de « slow cosmétique ». La slow cosmétique vise l’utilisation de produits 100% naturels comme cosmétiques et donc de prendre soin de sa peau naturellement !

L’année dernière, j’ai reçu en cadeau le livre « Adoptez la slow cosmétique » de Julien Kaibeck. Je vous avoue ne pas l’avoir ouvert directement, il est resté pas mal de mois sur mon bureau prenant la poussière. Mais un jour, j’ai eu comme une révélation en regardant par hasard la chronique de cet auteur sur l’émission « Sans chichis » diffusée sur la RTBF. C’est là qu’une multitude de questions ont émergé dont une en particulier à savoir : « est-il possible de réaliser ses cosmétiques soi-même » ?

Et bien, la réponse est : OUI ! Je ne suis qu’une débutante en slow cosmétique mais j’ai pu tester plusieurs conseils qui figurent soit dans le livre de Julien Kaibeck, soit sur son site internet et je peux vous dire que je suis, à ce jour, convaincue des bienfaits de la slow cosmétique.

Comment suis-je arrivée à adopter progressivement la slow cosmétique ?

Comme toutes jeunes demoiselles, j’ai des soucis que je traîne avec moi depuis pas mal de temps comme de l’acné, la peau grasse voire même des réactions allergiques lors d’utilisation de démaquillants industriels. Dernièrement, j’ai eu des problèmes de démangeaisons au cuir chevelu et cela devenait de plus en plus invivable. J’ai alors commencé à faire des recherches sur la composition des shampoings industriels et je fus tout simplement choquée ! Comment est-ce possible d’avoir autant de saletés et surtout de produits dangereux en une seule bouteille ? Le site de Julien Kaibeck explique de façon claire et précise les divers rôles de ces produits chimiques et leurs impacts sur notre peau.

J’ai donc procédé à un changement radical dans ma salle de bain, j’ai remplacé mon shampoing industriel par une base lavande douce certifiée bio. Concernant mon après-shampoing, je l’ai soigneusement mis à la poubelle et ai opté pour de l’huile d’argan pure que j’applique en toute petite dose après mon shampoing.

Résultats ? Des cheveux doux, brillants, peu de démangeaisons et surtout j’ai récupéré tous les reflets naturels de mes cheveux grâce à l’huile d’argan ! De plus, pour traiter mon excès de sébum au niveau du cuir chevelu, je réalise un shampoing à base d’argile verte qui fonctionne plutôt bien.

Évidemment, je ne me suis pas contentée de changer de shampoing, j’ai également dit adieu aux démaquillants industriels qui m’irritaient fortement le contour des yeux ! Cela fait environ 3 semaines que je me démaquille à l’aide d’huiles végétales.  Je sais, au départ c’est un peu stressant, surtout quand on a la peau grasse comme moi. Mais, il existe des huiles qui ne donnent pas la peau grasse et ne laissent pas de film gras sur la peau. Parmi ces huiles, on trouve : l’huile d’amande douce, d’olive, de jojoba ou encore l’huile d’argan.

Comment procéder ? Il vous suffit d’humidifier un coton, de verser un peu d’huile dessus et de frotter l’ensemble de votre visage. Après cette étape, vous retirez le restant de maquillage à l’aide d’une eau florale de votre choix. Je vous assure c’est magique ! Je suis quelqu’un qui se maquille beaucoup les yeux et je peux vous affirmer que tout s’en va ! Je pense que le meilleur test pour vérifier si votre séance de démaquillage est bonne, est de voir si le lendemain au réveil, il vous reste du maquillage sous les yeux.

Verdict ? Depuis ce changement, je me réveille chaque matin la peau propre et douce ! De plus, j’ai vraiment le sentiment d’avoir beaucoup moins la peau grasse pendant la journée. Au niveau de mon acné, je sens clairement une amélioration.

Ces changements sont « slow » certes mais surtout peu onéreux et durables ! Bizarrement, j’ai toujours cru qu’acheter par exemple, de l’huile d’amande douce, coûtait un bras ! En réalité, cela ne coûte pas plus qu’un produit industriel ! La slow cosmétique c’est aussi une vision qui va plus loin et qui propose également de réaliser ses cosmétiques soi-même. Il s’agit d’ailleurs de ma prochaine étape ! C’est encore un concept nouveau qui demande plusieurs recherches en ligne pour trouver d’excellentes recettes de savons, d’après-shampoings voire même de maquillage. Pour le moment, je me fie au site de Julien Kaibeck ainsi qu’à celui d’Aroma-zone où je passe d’ailleurs la totalité de mes commandes de produits slow. Sur le site d’Aroma-zone, vous trouverez un grand nombre de recettes allant du simple savon au fard à paupière tendance. L’avantage ultime de ce site internet, c’est qu’il vous est possible d’acheter une large gamme de contenants du plus design au plus sobre.

N’est-il pas dangereux de faire de la slow cosmétique ?

Bien entendu, on ne s’improvise pas créateur de cosmétiques comme celaIl reste essentiel de prendre ses précautions et donc de se renseigner un maximum sur les étapes à suivre lors de la confection d’un produit. Cependant, les dangers sont assez limités puisque le concept vise l’utilisation de produits naturels, donc non chimiques et nocifs pour notre santé et notre peau. La plupart du temps, les seuls risques réels sont soit de se brûler avec sa casserole lors de la confection de savon ou de baume, soit de ne pas avoir fait les tests préalables nécessaires concernant l’utilisation de telle ou telle huile essentielle, ou encore de ne pas avoir pris conscience d’une allergie éventuelle (comme l’allergie aux noix qui peut poser problème concernant les huiles végétales ou les beurres à base de noix). Pour plus de renseignement sur les huiles essentielles, je vous conseille le livre de Danièle Festy, intitulé « Je ne sais pas utiliser les huiles essentielles » qui est, d’après moi, LA bible en matière d’utilisation d’huiles essentielles.

Faut-il boycotter totalement les produits industriels et adopter concrètement la slow cosmétique ?

C’est une question à laquelle j’aime et je n’aime pas répondre parce que la réponse évidente en soi est OUI ! La slow cosmétique est de toute évidence bien plus saine et plus douce pour notre peau ! Elle nous fait également redécouvrir des ingrédients oubliés avec des bienfaits saisissants (comme le beurre de karité pur ou encore l’huile d’argan). Cependant, je ne peux m’empêcher évidemment d’aimer certaines marques pour leurs packagings ou leurs odeurs, tout simplement parce que mon comportement d’achat a été conditionné de multiples façons et ce depuis petite ! Mais, avec toutes ces maladies que l’on voit aujourd’hui et qui touchent de plus en plus nos entourages, n’est-il pas plus « sain » et plus intelligent de se protéger d’elles à travers une consommation de cosmétiques plus naturelle ?

Mes bonnes adresses internet « slow » :

  • Julien Kaibeck : www.lessentieldejulien.com où vous trouverez des recettes de cosmétiques, des tests, des conseils et des informations concernant les produits « industriels ».
  • Aroma-zone : www.aroma-zone.com où vous pouvez vous procurez la totalité des produits avec également des recettes mises à disposition.

Mes livres indispensables :

  • «  Adoptez la slow cosmétique » Julien Kaibeck – Éditions Leduc S.
  • « Je ne sais pas utiliser les huiles essentielles » Danièle Festy – Éditions Leduc S.

Article également disponible dans le Magazine Ecofun !

Publicités

2 thoughts on “Pourquoi adopter la slow cosmétique ?”

  1. Super, bravo! (Clap clap 😉 )
    Je n’ai jamais passé le cap des cosmétiques faits-maison, je me contente de bien lire les étiquettes et acheter principalement naturel et bio mais je jetterai un œil à l’occasion à tes livres/liens. Ça promet d’être intéressant.
    Et tout à fait d’accord sur les huiles naturelles: perso je fais de temps en temps un masque avant shampooing miel/jus de citron/huile d’olive ou argan sur mes cheveux et ça marche à merveille.
    Et je peux te demander quels sites tu as trouvés pour la signification des composants des cosmétiques industriels et leurs effets? Je sais plus ou moins lesquels sont issus d’hydrocarbures mais savoir exactement les effets m’intéresserait beaucoup.

    1. Ce ne fut pas un changement facile et d’ailleurs, je suis toujours occupé à changer mes « mauvaises » habitudes 🙂 Alors pour les effets néfastes des produits chimiques j’ai appris beaucoup sur le site de julien kaibeck et particulièrement dans ces articles :

      http://www.lessentieldejulien.com/2014/04/douche-toxiques-trompeurs/

      http://www.lessentieldejulien.com/2012/11/cosmetiques-comment-reconnaitre-les-arnaques-en-video/

      http://www.lessentieldejulien.com/2012/09/du-petrole-et-du-plastique-dans-ma-creme-de-jour/

      http://www.lessentieldejulien.com/2011/12/savoir-lire-les-etiquettes-le-greenwashing-cosmetique-en-video/

      http://www.lessentieldejulien.com/2011/11/et-toi-tu-lis-la-liste-inci-de-tes-produits-de-beaute/

      http://www.lessentieldejulien.com/2011/04/un-cosmetique-bio-cest-quoi/

      http://www.notre-planete.info/ecologie/eco-citoyen/ingredients_chimiques_cosmetiques.php

      http://www.cosmetiques-bio.net/articles/produits_nocifs___sommaire.html

      Parfois, il renvoie vers d’autres sources intéressante. Si je trouve d’autres infos ou articles sympas, je te les donnerai 🙂

      En tout cas, c’est déjà bien de pas à pas adopter des gestes slow ! C’est bon pour nous et pour la planète 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s