Cuisine

Soupe de potimarron, tomate ‘coeur de boeuf’ et basilic!

IMG_8866

Hello les petits choux des îles,

Le temps laisse quelque peu à désirer en ce moment…je sais, je sais! Personnellement, j’adore la saison de l’automne, du coup, je ne suis pas particulièrement dérangée par ce temps mitigé. Je me dis aussi que dans certains endroits de notre planète, ce n’est pas non plus trop mal qu’il pleuve, c’est bon pour la terre!

Si vous suivez les saisons pour les légumes, ça y est: c’est bien la saison du potimarron!! Personnellement, je sais que j’ai encore des efforts à faire en ce qui concerne le fait de manger de saison, mais bon, j’aborde mes batailles petit à petit. Il y a quelques jours, j’ai donc sautée sur le premier potimarron au marché bio. Il était parfait! J’en ai profité pour faire une soupe à l’ancienne, sans soupe maker (il a rendu l’âme il n’y a pas si longtemps, mon coeur en est déchiré aha).

Pendant que je pensais à ma soupe, je me suis dit « il est peut-être temps de modifier ma recette et d’être un peu créative non? ». Sitôt dit, sitôt fait! J’ai ouvert mon frigo et mes yeux ne décollaient pas des magnifiques et énormes tomates coeur de boeuf que j’avais trouvé au marché bio!

Ingrédients pour une bonne casserole de soupe:

  • 1 gros potimarron
  • Une énorme tomate coeur de boeuf ou 2 normales
  • 2 oignons
  • 1 grosses poignées de basilic à grandes feuilles
  • Eau
  • Sel et poivre
  • Graines de sésame

Préparation:

Evidemment, s’agissant d’une soupe, il n’y a rien de particulier dans la préparation!

  • Eplucher avec courage votre potimarron
  • Le couper grossièrement en morceaux et les placer dans la casserole
  • Eplucher et découper grossièrement vos oignons, et hop dans la casserole
  • Couper grossièrement la tomate
  • Réserver le basilic pour la fin!
  • Ajouter un léger fond d’eau et faire revenir les légumes dans la casserole
  • Une fois les légumes sautés, ajouter de l’eau jusqu’au même niveau des légumes.

Astuce: pour une soupe très onctueuse, ne pas mettre trop d’eau dans votre casserole. Personnellement, je fonctionne vraiment au feeling, mais MA règle c’est de mettre de l’eau jusqu’au niveau des légumes, sans les inonder aha!

  • Laisser mijoter le tout
  • Une fois les légumes tendres, retirer la casserole du feu, réctifier en eau si nécessaire
  • Ajouter le basilic et mixer avec un mixeur plongeant
  • Saler et poivrer
  • Verser dans un bol et parsemer de graines de sésame

Bonus: il m’arrive aussi de faire cuire quelques tomates au four avec de l’origan et de l’ail en poudre. Je les pose sur ma soupe avec une poignée de roquette fraiche! Un délice!

Dégustez cela bien chaud, seul ou accompagné de tartines ou autre, devant une bonne série ou un bon film 🙂

Autres, Voyages

Madère: un rendez-vous avec la nature!

IMG_8313

Hello les choux,

Je me souviens début 2017, je demandais au monsieur quelle destination lui faisait envie pour les vacances. Nous étions un peu perdus, mais nous savions sans aucun doute le type de vacances qui nous tentait. Cette année, nous avons donc troqué les vacances à la plage ou au bord de la piscine contre des vacances en mode connection avec la nature et randonnées. Autant vous dire que j’étais bien stressée. Je fais du sport mais je ne suis clairement pas une randonneuse! Pour tout vous dire, j’avais envie de profiter de ces vacances pour me défouler psychologiquement, mais aussi physiquement. J’avais envie d’être active et ne pas me sentir devenir léthargique et…molle! Le contrat a été rempli. Le choix de Madère s’est fait un peu au pif. Je zonais sur le net en cherchant les destinations de vacances pour réaliser de belles randonnées et Madère est apparue! De plus, pas mal de collègues du monsieur y étaient allés et avaient réellement adoré.

IMG_8286

S’organiser avant le départ!

Si vous êtes dans l’optique de réaliser des vacances randonnées, aventures et indépendance à Madère, il faut clairement vous organiser! Tout d’abord, je vous conseille de vous procurer des bouquins utiles pour programmer vos randonnées et votre séjour tout entier.

Les principaux livres que nous avions étaient: le guide du Routard (of course), le Guide Evasion Madère, le Rother Guide Randonnées à Madère et quelques cartes pour pouvoir s’y retrouver (et je vous conseille sérieusement d’en avoir avec vous) dont la carte Turinta et la carte Tour & Trail.

Ensuite, environs 1 mois avant le départ, nous avons programmé et réservé nos logements (soit via booking, soit via le site du routard), ainsi que les différentes randonnées que nous allions faire (et que nous n’avons pas toutes réalisé ahem… #randonneusedudimanche). Ce moment là fut trop chouette à rester sous la couette en parcourant les différentes cartes…! #nostalgie

IMG_8354

Quand partir à Madère ?

Personnellement, je pense être partie au bon moment par rapport au type de vacances que je souhaitais faire. Si vous voulez bronzer à la plage ou au bord de la piscine, alors je vous conseille de partir plutôt en Juillet-Août. Mais, cela impliquera alors beaucoup de touristes en plus à cette période!

En revanche, si comme moi vous cherchez les randonnées et la vadrouille, juin est une bonne période, même si ça tapait bien par moments (vive les coups de soleil).

IMG_8301

Combien de temps rester et où?

Encore une fois, ça dépend de votre objectif. Nous avons décidé de réaliser le tour quasi complet de l’île en 10 jours pour en prendre plein les yeux un maximum possible. Pour vous dire, nous avons réalisé un peu plus de 800km en voiture (pas très écolo, mais impossible sans voiture)! Armez-vous d’une voiture puissante car les routes sont dingues niveau montée et nous avons d’ailleurs eu quelques frayeurs! Nous avons vu les grosses villes dont la capitale Funchal, ainsi que les petites villes dans les montagnes avec des vues de malade comme Santana ou Sao Vicente (de loin mes favorites).

IMG_8413

Le logement

Ah…! Disons que pour nous ce fut la partie la plus compliquée du voyage, et ce tout simplement parce que « les standings » de chez nous en Belgique ne sont pas les mêmes qu’à Madère.

Personnellement, j’apprécie avoir un certain confort surtout lorsqu’il s’agit de réaliser un voyage de la sorte avec énormément de balades et de déplacements. Après ça, je n’ai qu’une seule envie c’est de prendre une bonne douche et de me glisser sous la couette. D’après mon expérience, je dirais que si vous souhaitez des logements très confortables, propres et avec un bon petit-déjeuner, il vous faut compter minimum 90€ la nuit. Oui, c’est un budget, mais encore une fois, nous n’avons pas tous les mêmes exigences niveau confort et propreté!

Au début, nous souhaitions faire des vacances plus au moins abordables (et oui notre portefeuille n’est pas extensible aha), mais nous avons quand même changé 3 fois d’endroits tellement la propreté laissait à désirer, les lits étaient durs et nous tuaient le dos (et étaient trop petits pour monsieur qui fait presque 1m90) et le petit-déjeuner qui se limitait à du café soluble et des pêches en boîte!

IMG_8391

Manger vegan à Madère

Ce fut totalement possible de manger végétalien là-bas. Il y a le grand marché des travailleurs à Funchal (Mercado do Lavradores) où les prix sont très intéressants! Mais, comme pour chaque chose, attention aux attrapes touristes comme les noix et les fruits séchés vendues en vrac mais que vous ne pouvez pas prendre vous mêmes, du coup vous en arrivez avec 30€…(oui oui)!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.33.12

A Madère, il y a une différence entre restaurant et petit snack du coin qui fait office de restaurant pour les locaux. En fait, l’île regorge de petits endroits qui ressemblent un peu à des snacks et où vous pouvez manger des tapas et autres. Honnêtement….je ne les vous recommande pas sauf si vous souhaitez consommer des légumes surgelés. Evidemment, je ne généralise pas mais je n’ai pas trouvé ces endroits raffinés.

Je tiens, par contre, à insister sur le fait que nous n’avons jamais eu le moindre refus quant à nos demandes d’adapter certains plats en version végétalienne. Nous avons plusieurs fois demandé du riz avec des légumes grillés, et les gens ne montraient aucun agacement ou autre! Ce fut réellement très agréable!

Durant tout notre voyage, j’ai eu de vrais et gros coups de coeur pour plusieurs restaurants qui proposaient des alternatives végétaliennes et parfois même sans gluten!

  • Olives (Funchal): mon dieu ! Ce restaurant est tout simplement LE coup de coeur de ce voyage. Pour vous dire, nous y avons été 3 voire 4 fois durant notre voyage quitte à faire 30km pour y manger! Ce restaurant est tenu par le chef Luis Oliveira et propose une carte 100% végétarienne et végétalienne, avec même une carte de 3 vins vegan! Je fus aux anges! Si vous y allez, je vous conseille vivement de gouter en entrée les champignons et noix de cajou, en plat le poivron farci et en dessert demandez-lui le crumble aux pommes qui n’est pas sur la carte mais qu’il réalise pour les végétaliens! Enfin, n’oubliez pas de gouter son sorbet maison à la Tangerine! J’ai adoré le chef qui à force de discuter avec lui s’est mis à se challenger tout seul en me proposant une entrée et un dessert qui n’étaient pas sur la carte mais qu’il voulait me faire goûter!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.36.54

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.37.08

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.37.27

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.37.56

  • Quinta do Furao (Santana): ce restaurant est connu pour la vue exceptionnelle qu’il offre. A la base, il appartient à un hotel, mais vous pouvez y manger même sans être client. Nous avions commandé du riz avec des légumes grillés à l’huile d’olive (attention ils cuisinent souvent au beurre) avec une salade à partager. Ce fut très bon. La vue fut splendide!

18922199_10155255610341718_1314451054086036589_n

  • Bioforma (Funchal): ce restaurant se situe en-dessous du magasin Bioforma qui est le seul grand magasin bio de l’île. Vous y trouverez un large choix de produits bio, sans gluten et vegan. Nous avons été prendre notre lunch deux fois et ce fut délicieux! Les prix étaient de 15€ pour deux plats du jour copieux. Enfin, le plus est que la quasi totalité des préparations étaient végétaliennes!
  • Lily’s (Machico): ah Lily’s….un restaurant familiale avec également une vue magnifique. Une serveuse qui parle français et qui ne poussait pas à la consommation. Nous avons commandé du riz avec des légumes grillés…des portions de malade!!!! Une cuisine trop trop bonne avec des produits frais. Le rapport qualité-prix est tout aussi agréable!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.42.56

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.43.16

IMG_8249

  • Gigi Sumos (Funchal): un bar à jus frais qui propose aussi de quoi manger à midi (salades, toasts et wraps). Sur la carte, il y a des options végétaliennes qui furent délicieuses! Le must: l’açai bowl que je vous invite à goûter!  Ah et si vous êtes courageux, testez le Ginger Shot, une tuerie!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.47.40

Quelle langue à Madère?

Evidemment, si vous parlez le portugais vous vivrez easy à Madère et surtout dans les petites villes. Cependant, la quasi totalité des gens parlaient anglais! Ce n’était vraiment pas difficile de se faire comprendre.

De belles vacances…

IMG_8371

Pour l’instant, je dirais que mes vacances à Madère ont été les plus belles que j’ai fait. Des gens souriants, agréables et simples. Une ville naturellement magnifique qui offre des paysages différents selon les endroits de l’île. Des fruits et des légumes à profusion et tellement goûteux. Saviez-vous que Madère est l’île de la banane ? Elles poussent partout et sont tellement parfumées et savoureuses!

Je crois que ce qui m’aura surtout marqué à Madère c’est cette nature qui vit comme elle doit vivre, qui occupe la place que la terre lui procure et qui est si belle. C’est un dépaysement qui m’a fait encore plus réaliser à quel point ma planète est belle et à quel point il me faut la préserver 🙂

Cosmétique

Peau sensible: mes soins du moment!

IMG_8155

Hello mes choux,

Comment allez-vous? Mais c’est quoi ce temps de dingue? Il fait juste trop trop bon. Je ne veux pas faire ma difficile, mais c’est déjà le maximum de ce que je peux supporter niveau chaleur. Au-delà de ça, je fonds…ahah! Quoi qu’il en soit, ce temps fut assez perturbant. Par moment, j’ai eu le sentiment d’être à nouveau en automne, avec ces pluies, ce temps si gris. Qui n’a pas eu envie d’une tasse de chocolat chaud enroulé sous le plaid du canapé ? #mamanours

Ce temps changeant en a fait également voir de toutes les couleurs à ma peau. Elle est plus tiraillée, plus irritée et plus dérégulée. J’ai donc décidé de prolonger certains soins de l’automne qui m’ont permis de limiter les dégâts niveau acné et peau irritée.

IMG_8158
#1 L’hydrolat au Romarin de chez Astérale: je suis réellement amoureuse de cet hydrolat. C’est marrant parce que beaucoup ne l’apprécie pas à cause de son odeur prononcée, mais moi c’est un vrai plaisir de la mettre sur mon visage. Je suis une grande adepte des odeurs épicées et herbacées. J’ai d’ailleurs découvert la marque Astérale via cet hydrolat et je peux vous dire que la qualité est au rendez-vous. J’utilise le romarin pour pas mal de ses vertus. En cosmétique, l’hydrolat de romarin est connu pour son aspect régulateur de sébum, mais aussi comme désinfectant des peaux à problèmes. Personnellement, je l’utilise surtout le soir après avoir bien démaquillé et nettoyé ma peau. Pour les soirs où je ne nettoie pas ma peau au savon, je passe plusieurs fois mon coton lavable imbibé d’hydrolat et le tour est joué ! Le week-end, j’incorpore 1 CS d’hydrolat à mon masque à l’argile et je sens vraiment que cela fait un bien fou à ma peau. Enfin, j’utilise également l’hydrolat de romarin pour mes eaux de rinçage après mon shampoing. J’en parlerai plus en détails bientôt, mais je n’utilise plus d’après-shampoing depuis maintenant 2 ans. J’ai tout simplement remplacer cette étape par l’eau de rinçage (soit à base d’hydrolat, soit à base de vinaigre de cidre) et mon cuir chevelu me dire merci !

IMG_8156
#2 Le Dermalotion de chez Weleda: vous vous souvenez de ma vidéo retour de courses Séquoia ? Dans cette dernière, je vous parlais de mon achat du Dermalotion. Pour être honnête, j’étais sincèrement très très sceptique quant à son utilité dans ma routine visage, mais également quant à son efficacité surtout quand j’ai lu « soufre » dans la liste des ingrédients (what ?). Généralement, quand des boutons débarquent sur mon visage, c’est vraiment très compliqué d’y remédier. Je suis obligée de laisser faire la nature et d’attendre patiemment (très patiemment) que ces saletés dégagent. Weleda conseille d’appliquer sur visage bien nettoyé la lotion à raison de 2 fois par jour (matin et soir). En période de forte poussée, je m’applique méticuleusement et j’imbibe mon coton lavable et applique donc le produit sur les zones à problèmes. Le produit se présente sous forme d’un lait épais. Points forts: son odeur herbacée que j’aime beaucoup, le flacon en verre qui fait plaisir, son efficacité réelle. Ce produit pénètre extrêmement rapidement sous la peau et agit assez bien. Il ne fait pas de miracles, mais je trouve que quand je l’utilise régulièrement, mes boutons ont tendance à ne pas rester des semaines. J’ai également remarqué la disparition de traces après poussée d’acné. J’en suis donc satisfaite. Point faible: son application laisse un peu à désirer, ce n’est vraiment pas facile de prendre la bonne quantité de produit. Si vous êtes sujettes à l’acné d’adulte et l’acné hormonale, je pense que ce produit peut vous aider à vivre ses périodes plus sereinement.

IMG_8159
#3 L’éponge Konjac pour peaux sensibles et irritées de chez DBS: j’ai évidemment beaucoup entendu parler de ces éponges. Je me souviens en avoir d’ailleurs reçu une à Noël il y a de ça quelques années. Aujourd’hui, je rigole en repensant à ma tête face à cette éponge toute dure après l’avoir utilisée. J’étais dégoûtée et je me demandais vraiment comment les filles pouvaient se laver avec cela. Et oui, il y en a eu du chemin ! Cette éponge fait dorénavant partie de ma routine visage. Tous les matins, je nettoie simplement mon visage avec cette dernière et je sens réellement qu’elle retire sans agressivité le sébum accumulé durant la nuit #glamour ! Je n’ai aucune rougeur en l’utilisant, elle n’a aucune odeur et c’est vraiment un moyen doux de nettoyer sa peau. Une fois par semaine, je l’utilise avec un savon de première pression à froid et ça me suffit.

IMG_8157
#4 La lotion tonifiante de Dr Hauschka: il s’agit également d’un achat que j’avais réalisé lors de mes courses chez Séquoia. De manière générale, je trouve cette marque assez onéreuse, je n’ai donc pas tendance à naturellement me tourner vers elle. Aujourd’hui, j’ai terminé la lotion et je peux vous dire que ce produit est vraiment top. Je l’utilise principalement le matin après avoir rincer mon visage à l’eau claire. Son odeur est divine. Elle ne laisse pas la peau qui colle après application et elle ne la dessèche pas non plus. Durant toute son utilisation, je n’ai pas eu de réaction allergique voire de plaques, ce qui chez moi est un bon signe ayant la peau assez réactive par moment. Enfin, un dernier point non négligeable est la courte liste des ingrédients. Comme vous le savez maintenant « au plus la liste est courte, au mieux c’est ».

J’espère que ce petit article beauté vous aura plus. Je vous embrasse fort les choux 🙂

Cuisine

Mes livres de cuisine du moment

IMG_7933

Hello mes petits choux,

Piouh que ça fait du bien de se poser, boire une bonne tasse de thé et me consacrer tranquillement au blog. Je sais le rythme est vraiment lent ici, mais je suis assez active ailleurs comme sur ma chaîne YouTube ou sur Instagram. Alors, n’hésitez pas à venir me suivre là-bas 🙂 Pour être honnête, ça m’a fait du bien d’un peu me déconnecter ces derniers temps, j’ai pris le temps de me soigner, de profiter de mes proches et surtout de récupérer de ma fatigue accumulée. Ce temps mort m’a aussi réveillé et m’a fait me rendre compte à quel point j’adorais mon blog et à quel point j’adorais écrire 🙂

Avec le retour des beaux jours, je suis dans une phase où j’ai envie de tester de nouvelles recettes, de marier différentes saveurs et surtout de me perfectionner toujours un peu plus en cuisine végétale.

Ces derniers mois, j’ai acheté 3 nouveaux livres de cuisine. J’en suis littéralement tombée amoureuse. Tout d’abord, les photographies sont tout simplement alléchantes et les idées de recettes stimulent réellement ma créativité.

IMG_7936

Le premier nouveau bébé dans ma bibliothèque s’intitule « Protéines vertes – La Bible » aux éditions Marabout. Je l’ai trouvé en fouillant dans une pile de livres mal rangés dans la librairie du coin, et je n’ai pas pu le quitter depuis.

Ce que j’aime dans ce livre c’est qu’il explique au début quelles sont les protéines, leur intérêt et comment remplacer la viande et le poisson. Je trouve que pour des débutants qui sont, par exemple, intéressés par le végétarisme, ce livre peut réellement leur apporter des clés et des idées de recettes.

Personnellement, je n’achète pas que des livres de recettes végétaliennes, je possède un peu de tout dans ma bibliothèque (qui en fait s’avère être des caisses à vin ahem…). Je ne suis pas fermée dans mes idées, et cela me permet de m’inspirer aussi pour la création de mes propres recettes. Evidemment, je possède plus de livres spécialement dédiés aux recettes végétaliennes et sans gluten puisque c’est comme ça que j’ai appris à comment remplacer certains aliments dans mes recettes, mais ce que je veux dire c’est que je n’ai pas jeter à la poubelle mes anciens livres de cuisine qui me sont toujours importants.

IMG_7938.jpg

Dans ce livre, j’ai adoré son aspect minimaliste dans la présentation des aliments. Il va droit à l’essentiel, il est sans chichis et tellement agréable à parcourir. Au niveau des recettes, il y a de tout: entrées, plats, soupes, desserts, etc. C’est un livre très complet qui pour chaque recette indique également le taux de protéines par portion (ce qui au début est d’une grande aide). Enfin, il faut savoir que ce livre ne propose pas de recettes végétaliennes et sans gluten, mais elles sont tout à fait adaptables sans prise de tête.

IMG_7940.jpg

Je vous présente une seconde merveille: « Smoothie Bowl – Les bols énergie » de Rebecca Genet aux éditions Marabout. Ce livre est juste visuellement splendide. Après, je ne vous cache pas qu’il m’a aussi foutu des complexes parce que la présentation raffinée et moi…ça fait réellement deux! J’adore me préparer un smoothie bowl le week-end (oui parce que le matin en semaine, je n’ai clairement pas le temps ni la patience de m’appliquer) seulement je suis une vraie quiche en présentation.

IMG_7944

Cependant, ce livre propose des idées d’associations très intéressantes et auxquelles je n’avais pas nécessairement pensé. J’apprécie aussi beaucoup ce livre parce qu’à la fin, il propose 3 recettes de granolas à faire maison qui sont souvent reprises dans les recettes tout au long du livre.

IMG_7945.jpg

Parmi les 3 livres, ce dernier est réellement le favoris de chez favoris: « Saveurs Vegan » de Ellen Frémont chez Larousse. Déjà, c’est une énorme bible qui pèse bien bien lourd, et c’est surtout le plus complet!

Le début du livre aborde toutes les problématiques alimentaires concernant le végétalisme. Il apporte de réelles informations pertinentes sur les bienfaits des végétaux et autres. Ensuite, l’index des recettes est tout simplement bluffant et tellement complet: recettes de bases, apéros, soupes, petit-déjeuner, salades, plats chauds, desserts et j’en passe. Pour moi, c’est 300 pages de bonheur végétal!

IMG_7948.jpg

Au niveau du type de recettes, vous avez réellement de tout. Vous pouvez opter pour une recette hors du commun comme pour une recette assez classique et qui fera plaisir à tous les coups.

La mise en scène des plats est tout simplement divine, ça donne envie d’atteindre un tel niveau! Sincèrement, c’est l’un de mes meilleurs achats (à part les livres de Marie Laforet héhé) que j’ai réalisé en livre de cuisine végétalienne. Pour tout vous dire, il y a des moments où je ne comprends pas pourquoi je ne l’utilise pas plus dans ma cuisine tellement il est bien fichu.

J’espère que cet article vous aura fait plaisir et qui sait donné envie d’acheter un de ces livres d’amour 🙂

Autres, healthy lifestyle

Le gluten, mon meilleur ennemi…

spike-1514034_1920

Hello mes choux,

Comment allez-vous ? Comment se passe votre week-end ? De mon côté, ça va…je me remets tout doucement d’un gros virus. Vu le nombre de personnes atteintes, c’était un peu inévitable de tomber malade! En gros, je me suis coltinée une sinusite assez violente, avec migraines, fièvre et nez qui ne s’arrête pas de couler ! Vive le nez rouge, le bruit du « snif snif » que je ne supporte pas d’entendre chez les autres, le sac à mains tellement rempli de mouchoirs usagés que tu n’en vois plus ton portefeuille et l’impression d’avoir les yeux qui vont sortir de ton crâne tellement tu as la tête comme un ballon de foot. Dans ces périodes de rhumes et autres, j’ai mes astuces slows. Je vous en ferai un article d’ailleurs!

Comme vous le savez déjà, j’ai été voir un naturopathe dernièrement parce que j’ai de gros problèmes de peau depuis maintenant 2-3 ans. J’ai essayé énormément de choses naturelles et non-naturelles. Mes principaux problèmes de peau sont: l’eczéma, la dermite séborrhéique au cuir chevelu (vive la glamour) et une acné persistante. Lorsque j’étais jeune, j’ai eu comme la plupart des adolescents une poussée d’acné qui, ensuite, a disparu en grandissant. Il y a 4 ans, mon acné est réapparu, et ce de façon assez violente! A l’époque, j’ai réussi à faire un lien avec mon allergie au lactose et mon acné violente. Une fois le lactose supprimé de mon alimentation, mon acné a nettement diminué. Cependant, l’acné n’a pas totalement disparu et n’avait pas vraiment de lien non plus avec mes périodes de menstruations (oui, j’ai tout analysé!!).

Enfin, je n’ai jamais eu d’autres problèmes de peau auparavant mise à part mon acné. Aujourd’hui, mon eczéma et ma dermite ne s’expliquent absolument pas, et sont apparus de manière très soudaine. Il faut également savoir que toute jeune, je souffrais de fortes douleurs au ventre et cela même après avoir supprimé le lactose de mon alimentation. Je parle au passé puisque depuis que je suis devenue végétalienne, je n’ai plus de douleurs au ventre, et plus aucun soucis intestinaux.

Comme tout le monde, je suis allée chez ma dermatologue pour mon eczéma et ma dermite au cuir chevelu (je vous laisse le soin de vous renseigner à ce sujet). Je n’ai obtenu aucune réponse quant aux causes possibles de ces soucis de peau. Les seules explications que l’on m’a donné sont: la dermite est certainement liée à mon stress et l’eczéma provient d’un contact avec mes chaussures (il est localisé au niveau des pieds). Au niveau de la prescription, j’ai reçu un shampoing à base de sulphate de sélénium (qui pue la mort et qui est une belle merde en boîte), une crème à base de cortisone (non merci!) et l’utilisation au quotidien du Dactarin en spray (ahem). Le shampoing m’a réellement sauvé sur le moment, j’ai vu mon cuir chevelu revivre, redevenir sain…sauf que si je ne l’utilisais pas régulièrement, la dermite revenait…vive la solution de camouflage! Je n’ai pas utilisé les autres crèmes et sprays recommandés, c’était impossible pour moi!

Dernièrement, les choses allaient mal niveau peau et je n’en pouvais tout simplement plus d’utiliser ce shampoing horrible et de subir mes autres problèmes de peau. J’ai donc été voir un naturopathe qui, à la suite d’un long entretien, a suspecté une candidose intestinale (pour faire court: une infection fongique liée à un dérèglement intestinale ne permettant plus à mon intestin de filtrer correctement les bactéries allant dans mon sang)! Mon naturopathe m’a donc donné un traitement naturel à suivre et divisé en 3 phases : une phase de drainage de la peau par la gemmothérapie, une phase de traitement de la candidose par la prise d’un traitement sous forme de gélules naturelles, et une phase de rééquilibrage de la barrière intestinale via la prise de probiotiques. En plus de cela, je prends des vitamines (Zinc et Oméga-3) qui sont bonnes pour les problèmes cutanés. Enfin, pour le traitement en surface des plaques, il m’a préparé un mélange d’huiles végétales et d’huiles essentielles assez puissant que j’applique régulièrement…et qui pour l’instant s’avère efficace.

Enfin, il m’a également expliqué que ce déséquilibre pourrait provenir de mes allergies/intolérances ayant alors endommagé et fragilisé ma barrière intestinale. Il m’a donc recommandé de ne pas consommer de lactose (ce qui est évidemment déjà le cas) ainsi que le gluten. Quand il m’a annoncé cela…mon monde s’est écroulé! Moi, grande amatrice de pâtes à la sauce tomate, moi italienne de sang et de coeur (« je suis ritale et je le reste dans le verbe et dans le geste » ahaha), …attendez! Il s’agit de ma santé non ? Pendant plusieurs semaines, j’ai donc analysé méticuleusement les effets du gluten sur mon corps. J’ai donc mangé principalement sans gluten, et j’ai incorporé du gluten de temps en temps sur ces semaines, pour voir l’effet que cela provoquait. Hallucinant ! Pendant les périodes sans gluten: aucune douleur au ventre, aucune migraine, pas de chatouillement, et surtout pas de somnolence !! Pendant les périodes avec gluten: incapable de me concentrer correctement, envie de dormir, somnolence violente, démangeaisons…! Autant vous dire que ma décision fut toute faite! Alors oui, ce sont de nouvelles habitudes à avoir, mais honnêtement ce n’est pas si compliqué. J’ai trouvé LA MARQUE de pâtes sans gluten très proche des pâtes au blé! Concernant le pain, je ne suis pas une grande mangeuse de pain en temps normal, donc bon…j’envisage de trouver ma recette maison et voilà. Après, il m’a fallu me renseigner sur les aliments contenants du gluten comme la semoule de blé, la bière, etc.

Finalement, si c’est pour aller mieux et pour ne plus avoir de problèmes de la sorte, je m’en fiche de ne plus devoir consommer de gluten. Pour l’instant, je suis dans la phase de drainage et je ne consomme plus de gluten, et j’ai l’impression déjà de retrouver une peau proche de la normale…mes démangeaisons ce sont calmées et sincèrement ça fait du bien! Ce qui m’a le plus ému, c’est lorsque mon naturopathe m’a dit que ce que j’avais pouvait être soigné! Qu’on allait trouver une solution…voilà pourquoi je suis sortie de là en pleurant car avant lui, on ne m’avait jamais parlé de guérison, mais, au contraire, que j’allais devoir vivre avec cela toute ma vie!

Cet article reflète mon expérience et en aucun cas je diabolise le gluten ou vous demande de ne plus en consommer. Mon message ici est seulement de vous montrer que parfois la médecine générale ne peut avoir toutes les clés à certains maux, que parfois ce qu’il y a en surface reflète quelque chose de bien plus profond. Evidemment, ne pensez pas à vous soigner seuls, pensez à toutes les possibilités existantes qui peuvent vous apporter des réponses. Et enfin, privilégions notre santé avant tout et ce bien avant les tendances, les plaisirs et autres!