Autres, Voyages

Madère: un rendez-vous avec la nature!

IMG_8313

Hello les choux,

Je me souviens début 2017, je demandais au monsieur quelle destination lui faisait envie pour les vacances. Nous étions un peu perdus, mais nous savions sans aucun doute le type de vacances qui nous tentait. Cette année, nous avons donc troqué les vacances à la plage ou au bord de la piscine contre des vacances en mode connection avec la nature et randonnées. Autant vous dire que j’étais bien stressée. Je fais du sport mais je ne suis clairement pas une randonneuse! Pour tout vous dire, j’avais envie de profiter de ces vacances pour me défouler psychologiquement, mais aussi physiquement. J’avais envie d’être active et ne pas me sentir devenir léthargique et…molle! Le contrat a été rempli. Le choix de Madère s’est fait un peu au pif. Je zonais sur le net en cherchant les destinations de vacances pour réaliser de belles randonnées et Madère est apparue! De plus, pas mal de collègues du monsieur y étaient allés et avaient réellement adoré.

IMG_8286

S’organiser avant le départ!

Si vous êtes dans l’optique de réaliser des vacances randonnées, aventures et indépendance à Madère, il faut clairement vous organiser! Tout d’abord, je vous conseille de vous procurer des bouquins utiles pour programmer vos randonnées et votre séjour tout entier.

Les principaux livres que nous avions étaient: le guide du Routard (of course), le Guide Evasion Madère, le Rother Guide Randonnées à Madère et quelques cartes pour pouvoir s’y retrouver (et je vous conseille sérieusement d’en avoir avec vous) dont la carte Turinta et la carte Tour & Trail.

Ensuite, environs 1 mois avant le départ, nous avons programmé et réservé nos logements (soit via booking, soit via le site du routard), ainsi que les différentes randonnées que nous allions faire (et que nous n’avons pas toutes réalisé ahem… #randonneusedudimanche). Ce moment là fut trop chouette à rester sous la couette en parcourant les différentes cartes…! #nostalgie

IMG_8354

Quand partir à Madère ?

Personnellement, je pense être partie au bon moment par rapport au type de vacances que je souhaitais faire. Si vous voulez bronzer à la plage ou au bord de la piscine, alors je vous conseille de partir plutôt en Juillet-Août. Mais, cela impliquera alors beaucoup de touristes en plus à cette période!

En revanche, si comme moi vous cherchez les randonnées et la vadrouille, juin est une bonne période, même si ça tapait bien par moments (vive les coups de soleil).

IMG_8301

Combien de temps rester et où?

Encore une fois, ça dépend de votre objectif. Nous avons décidé de réaliser le tour quasi complet de l’île en 10 jours pour en prendre plein les yeux un maximum possible. Pour vous dire, nous avons réalisé un peu plus de 800km en voiture (pas très écolo, mais impossible sans voiture)! Armez-vous d’une voiture puissante car les routes sont dingues niveau montée et nous avons d’ailleurs eu quelques frayeurs! Nous avons vu les grosses villes dont la capitale Funchal, ainsi que les petites villes dans les montagnes avec des vues de malade comme Santana ou Sao Vicente (de loin mes favorites).

IMG_8413

Le logement

Ah…! Disons que pour nous ce fut la partie la plus compliquée du voyage, et ce tout simplement parce que « les standings » de chez nous en Belgique ne sont pas les mêmes qu’à Madère.

Personnellement, j’apprécie avoir un certain confort surtout lorsqu’il s’agit de réaliser un voyage de la sorte avec énormément de balades et de déplacements. Après ça, je n’ai qu’une seule envie c’est de prendre une bonne douche et de me glisser sous la couette. D’après mon expérience, je dirais que si vous souhaitez des logements très confortables, propres et avec un bon petit-déjeuner, il vous faut compter minimum 90€ la nuit. Oui, c’est un budget, mais encore une fois, nous n’avons pas tous les mêmes exigences niveau confort et propreté!

Au début, nous souhaitions faire des vacances plus au moins abordables (et oui notre portefeuille n’est pas extensible aha), mais nous avons quand même changé 3 fois d’endroits tellement la propreté laissait à désirer, les lits étaient durs et nous tuaient le dos (et étaient trop petits pour monsieur qui fait presque 1m90) et le petit-déjeuner qui se limitait à du café soluble et des pêches en boîte!

IMG_8391

Manger vegan à Madère

Ce fut totalement possible de manger végétalien là-bas. Il y a le grand marché des travailleurs à Funchal (Mercado do Lavradores) où les prix sont très intéressants! Mais, comme pour chaque chose, attention aux attrapes touristes comme les noix et les fruits séchés vendues en vrac mais que vous ne pouvez pas prendre vous mêmes, du coup vous en arrivez avec 30€…(oui oui)!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.33.12

A Madère, il y a une différence entre restaurant et petit snack du coin qui fait office de restaurant pour les locaux. En fait, l’île regorge de petits endroits qui ressemblent un peu à des snacks et où vous pouvez manger des tapas et autres. Honnêtement….je ne les vous recommande pas sauf si vous souhaitez consommer des légumes surgelés. Evidemment, je ne généralise pas mais je n’ai pas trouvé ces endroits raffinés.

Je tiens, par contre, à insister sur le fait que nous n’avons jamais eu le moindre refus quant à nos demandes d’adapter certains plats en version végétalienne. Nous avons plusieurs fois demandé du riz avec des légumes grillés, et les gens ne montraient aucun agacement ou autre! Ce fut réellement très agréable!

Durant tout notre voyage, j’ai eu de vrais et gros coups de coeur pour plusieurs restaurants qui proposaient des alternatives végétaliennes et parfois même sans gluten!

  • Olives (Funchal): mon dieu ! Ce restaurant est tout simplement LE coup de coeur de ce voyage. Pour vous dire, nous y avons été 3 voire 4 fois durant notre voyage quitte à faire 30km pour y manger! Ce restaurant est tenu par le chef Luis Oliveira et propose une carte 100% végétarienne et végétalienne, avec même une carte de 3 vins vegan! Je fus aux anges! Si vous y allez, je vous conseille vivement de gouter en entrée les champignons et noix de cajou, en plat le poivron farci et en dessert demandez-lui le crumble aux pommes qui n’est pas sur la carte mais qu’il réalise pour les végétaliens! Enfin, n’oubliez pas de gouter son sorbet maison à la Tangerine! J’ai adoré le chef qui à force de discuter avec lui s’est mis à se challenger tout seul en me proposant une entrée et un dessert qui n’étaient pas sur la carte mais qu’il voulait me faire goûter!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.36.54

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.37.08

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.37.27

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.37.56

  • Quinta do Furao (Santana): ce restaurant est connu pour la vue exceptionnelle qu’il offre. A la base, il appartient à un hotel, mais vous pouvez y manger même sans être client. Nous avions commandé du riz avec des légumes grillés à l’huile d’olive (attention ils cuisinent souvent au beurre) avec une salade à partager. Ce fut très bon. La vue fut splendide!

18922199_10155255610341718_1314451054086036589_n

  • Bioforma (Funchal): ce restaurant se situe en-dessous du magasin Bioforma qui est le seul grand magasin bio de l’île. Vous y trouverez un large choix de produits bio, sans gluten et vegan. Nous avons été prendre notre lunch deux fois et ce fut délicieux! Les prix étaient de 15€ pour deux plats du jour copieux. Enfin, le plus est que la quasi totalité des préparations étaient végétaliennes!
  • Lily’s (Machico): ah Lily’s….un restaurant familiale avec également une vue magnifique. Une serveuse qui parle français et qui ne poussait pas à la consommation. Nous avons commandé du riz avec des légumes grillés…des portions de malade!!!! Une cuisine trop trop bonne avec des produits frais. Le rapport qualité-prix est tout aussi agréable!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.42.56

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.43.16

IMG_8249

  • Gigi Sumos (Funchal): un bar à jus frais qui propose aussi de quoi manger à midi (salades, toasts et wraps). Sur la carte, il y a des options végétaliennes qui furent délicieuses! Le must: l’açai bowl que je vous invite à goûter!  Ah et si vous êtes courageux, testez le Ginger Shot, une tuerie!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.47.40

Quelle langue à Madère?

Evidemment, si vous parlez le portugais vous vivrez easy à Madère et surtout dans les petites villes. Cependant, la quasi totalité des gens parlaient anglais! Ce n’était vraiment pas difficile de se faire comprendre.

De belles vacances…

IMG_8371

Pour l’instant, je dirais que mes vacances à Madère ont été les plus belles que j’ai fait. Des gens souriants, agréables et simples. Une ville naturellement magnifique qui offre des paysages différents selon les endroits de l’île. Des fruits et des légumes à profusion et tellement goûteux. Saviez-vous que Madère est l’île de la banane ? Elles poussent partout et sont tellement parfumées et savoureuses!

Je crois que ce qui m’aura surtout marqué à Madère c’est cette nature qui vit comme elle doit vivre, qui occupe la place que la terre lui procure et qui est si belle. C’est un dépaysement qui m’a fait encore plus réaliser à quel point ma planète est belle et à quel point il me faut la préserver 🙂

Autres, healthy lifestyle

Le gluten, mon meilleur ennemi…

spike-1514034_1920

Hello mes choux,

Comment allez-vous ? Comment se passe votre week-end ? De mon côté, ça va…je me remets tout doucement d’un gros virus. Vu le nombre de personnes atteintes, c’était un peu inévitable de tomber malade! En gros, je me suis coltinée une sinusite assez violente, avec migraines, fièvre et nez qui ne s’arrête pas de couler ! Vive le nez rouge, le bruit du « snif snif » que je ne supporte pas d’entendre chez les autres, le sac à mains tellement rempli de mouchoirs usagés que tu n’en vois plus ton portefeuille et l’impression d’avoir les yeux qui vont sortir de ton crâne tellement tu as la tête comme un ballon de foot. Dans ces périodes de rhumes et autres, j’ai mes astuces slows. Je vous en ferai un article d’ailleurs!

Comme vous le savez déjà, j’ai été voir un naturopathe dernièrement parce que j’ai de gros problèmes de peau depuis maintenant 2-3 ans. J’ai essayé énormément de choses naturelles et non-naturelles. Mes principaux problèmes de peau sont: l’eczéma, la dermite séborrhéique au cuir chevelu (vive la glamour) et une acné persistante. Lorsque j’étais jeune, j’ai eu comme la plupart des adolescents une poussée d’acné qui, ensuite, a disparu en grandissant. Il y a 4 ans, mon acné est réapparu, et ce de façon assez violente! A l’époque, j’ai réussi à faire un lien avec mon allergie au lactose et mon acné violente. Une fois le lactose supprimé de mon alimentation, mon acné a nettement diminué. Cependant, l’acné n’a pas totalement disparu et n’avait pas vraiment de lien non plus avec mes périodes de menstruations (oui, j’ai tout analysé!!).

Enfin, je n’ai jamais eu d’autres problèmes de peau auparavant mise à part mon acné. Aujourd’hui, mon eczéma et ma dermite ne s’expliquent absolument pas, et sont apparus de manière très soudaine. Il faut également savoir que toute jeune, je souffrais de fortes douleurs au ventre et cela même après avoir supprimé le lactose de mon alimentation. Je parle au passé puisque depuis que je suis devenue végétalienne, je n’ai plus de douleurs au ventre, et plus aucun soucis intestinaux.

Comme tout le monde, je suis allée chez ma dermatologue pour mon eczéma et ma dermite au cuir chevelu (je vous laisse le soin de vous renseigner à ce sujet). Je n’ai obtenu aucune réponse quant aux causes possibles de ces soucis de peau. Les seules explications que l’on m’a donné sont: la dermite est certainement liée à mon stress et l’eczéma provient d’un contact avec mes chaussures (il est localisé au niveau des pieds). Au niveau de la prescription, j’ai reçu un shampoing à base de sulphate de sélénium (qui pue la mort et qui est une belle merde en boîte), une crème à base de cortisone (non merci!) et l’utilisation au quotidien du Dactarin en spray (ahem). Le shampoing m’a réellement sauvé sur le moment, j’ai vu mon cuir chevelu revivre, redevenir sain…sauf que si je ne l’utilisais pas régulièrement, la dermite revenait…vive la solution de camouflage! Je n’ai pas utilisé les autres crèmes et sprays recommandés, c’était impossible pour moi!

Dernièrement, les choses allaient mal niveau peau et je n’en pouvais tout simplement plus d’utiliser ce shampoing horrible et de subir mes autres problèmes de peau. J’ai donc été voir un naturopathe qui, à la suite d’un long entretien, a suspecté une candidose intestinale (pour faire court: une infection fongique liée à un dérèglement intestinale ne permettant plus à mon intestin de filtrer correctement les bactéries allant dans mon sang)! Mon naturopathe m’a donc donné un traitement naturel à suivre et divisé en 3 phases : une phase de drainage de la peau par la gemmothérapie, une phase de traitement de la candidose par la prise d’un traitement sous forme de gélules naturelles, et une phase de rééquilibrage de la barrière intestinale via la prise de probiotiques. En plus de cela, je prends des vitamines (Zinc et Oméga-3) qui sont bonnes pour les problèmes cutanés. Enfin, pour le traitement en surface des plaques, il m’a préparé un mélange d’huiles végétales et d’huiles essentielles assez puissant que j’applique régulièrement…et qui pour l’instant s’avère efficace.

Enfin, il m’a également expliqué que ce déséquilibre pourrait provenir de mes allergies/intolérances ayant alors endommagé et fragilisé ma barrière intestinale. Il m’a donc recommandé de ne pas consommer de lactose (ce qui est évidemment déjà le cas) ainsi que le gluten. Quand il m’a annoncé cela…mon monde s’est écroulé! Moi, grande amatrice de pâtes à la sauce tomate, moi italienne de sang et de coeur (« je suis ritale et je le reste dans le verbe et dans le geste » ahaha), …attendez! Il s’agit de ma santé non ? Pendant plusieurs semaines, j’ai donc analysé méticuleusement les effets du gluten sur mon corps. J’ai donc mangé principalement sans gluten, et j’ai incorporé du gluten de temps en temps sur ces semaines, pour voir l’effet que cela provoquait. Hallucinant ! Pendant les périodes sans gluten: aucune douleur au ventre, aucune migraine, pas de chatouillement, et surtout pas de somnolence !! Pendant les périodes avec gluten: incapable de me concentrer correctement, envie de dormir, somnolence violente, démangeaisons…! Autant vous dire que ma décision fut toute faite! Alors oui, ce sont de nouvelles habitudes à avoir, mais honnêtement ce n’est pas si compliqué. J’ai trouvé LA MARQUE de pâtes sans gluten très proche des pâtes au blé! Concernant le pain, je ne suis pas une grande mangeuse de pain en temps normal, donc bon…j’envisage de trouver ma recette maison et voilà. Après, il m’a fallu me renseigner sur les aliments contenants du gluten comme la semoule de blé, la bière, etc.

Finalement, si c’est pour aller mieux et pour ne plus avoir de problèmes de la sorte, je m’en fiche de ne plus devoir consommer de gluten. Pour l’instant, je suis dans la phase de drainage et je ne consomme plus de gluten, et j’ai l’impression déjà de retrouver une peau proche de la normale…mes démangeaisons ce sont calmées et sincèrement ça fait du bien! Ce qui m’a le plus ému, c’est lorsque mon naturopathe m’a dit que ce que j’avais pouvait être soigné! Qu’on allait trouver une solution…voilà pourquoi je suis sortie de là en pleurant car avant lui, on ne m’avait jamais parlé de guérison, mais, au contraire, que j’allais devoir vivre avec cela toute ma vie!

Cet article reflète mon expérience et en aucun cas je diabolise le gluten ou vous demande de ne plus en consommer. Mon message ici est seulement de vous montrer que parfois la médecine générale ne peut avoir toutes les clés à certains maux, que parfois ce qu’il y a en surface reflète quelque chose de bien plus profond. Evidemment, ne pensez pas à vous soigner seuls, pensez à toutes les possibilités existantes qui peuvent vous apporter des réponses. Et enfin, privilégions notre santé avant tout et ce bien avant les tendances, les plaisirs et autres! 

Autres

Joyeux Noël mes choux !

joyeuxnoel

Hello mes choux,

Piou quelle vilaine j’ai été avec le blog ! J’ai complètement perdue le fil et le timing niveau publications. Cela fera partie de mes résolutions pour 2017, à savoir établir un planning sérieux et complet de publication. Ecrire c’est important pour moi. J’aime tellement ça que j’ai mal vécu ce léger abandon du blog. Sorry mes choux !

Pour les prochains articles à venir, j’ai des milliers d’idées, des milliers de recettes végétaliennes, et des milliers de choses à partager avec vous en toute simplicité (ça ne changera pas).

Avant de repartir du bon pied, je tenais à vous souhaiter un magnifique et joyeux Noël. J’espère que vous avez été gâtés et que vous avez bien chéri ces moments avec vos proches.

Je souhaitais aussi vous remercier de continuer à me suivre, de me demander des nouvelles. Cela m’a fait vraiment chaud au coeur!

N’oubliez pas que je suis aussi sur Instagram et sur YouTube, mes réseaux sociaux les plus actifs.

Je reviens très vite avec du contenu et je vous souhaite déjà une magnifique nouvelle année 2017!

Giusi

Autres, vivre vegan

Wishlist d’automne #1

wishlist

Hello les choux,

Aaaah que ça fait du bien de vous écrire, de prendre du temps de partager avec vous et d’enfin souffler aussi. Ces derniers temps, je n’avais pas de panne d’inspiration (loin de là), mais j’étais fortement occupée à travailler sur le nouveau logo du blog (alors vous en pensez quoi ?). Je dois aussi avouer que je travaille également sur un nouveau design du blog, et cela m’occupe énormément l’esprit, sans oublier la gestion des aléas de la vie quotidienne. Depuis que je sais que le blog va changer, j’ai l’impression que cette version « old school » du blog ne me stimule plus à écrire et à publier mes articles (et si vous saviez combien de brouillons sont prêts à être publiés). J’aime bloguer et je continue à écrire, mais je suis tellement impatiente de pouvoir le faire sur le nouveau blog que du coup, je délaisse un peu cette plateforme…bon après relecture, je ne sais pas si je suis très claire. Bref! Je vais reprendre un rythme normale de publication!

Je ne sais pas vous mais je suis tellement heureuse d’être en automne. C’est ma saison favorite. C’est la période de l’année où la verdure change de couleur, les écureuils sortent un peu plus gambader dans les bois, les journées s’assombrissent plus tôt et c’est surtout la saison du cocooning, de la dégustation de boissons chaudes et de l’emmitouflage sous le plaid le soir à côté du monsieur…Une saisons qui m’enchante et que j’attendais tellement!

Qui dit automne, dit hiver et dit également mon anniversaire et Noël. Cette année, j’ai décidé de m’y prendre à l’avance en préparant une liste de cadeaux qui me feraient plaisir. Ayant, on peut le dire, radicalement modifié mon style de vie depuis une bonne année maintenant, je me rends compte à quel point cela peut être difficile pour mon entourage de finalement connaître mes nouveaux goûts et mes nouvelles envies du moment.

Je vous partage aujourd’hui ma wishlist n°1 avec des produits eco-friendly, slow, cruelty free et vegan. J’espère que cela vous donnera aussi quelques idées 🙂 La liste d’aujourd’hui porte plus sur les vêtements et accessoires que j’aimerais vraiment avoir cette année ou même me les acheter!

#1 Le sac à dos « Cougar » de chez Gunas NY : déjà je peux vous dire que j’ai bien rigolé en voyant le titre du produit. J’avais déjà en tête les slogans bidons du style « réservé aux cougars », « vous êtes une cougar, ce sac est fait pour vous ». Bref, je trouve que son style matelassé est bien fait. Je n’ai jamais commandé chez cette marque mais j’en ai vu des retours positifs. Gunas est une marque vegan qui a été créée en 2009. Cette dernière collaborent de façon éthique avec plusieurs manufacturiers du monde entier. Ce sac est un gros gros coup de coeur. Depuis que je travaille, je suis de moins en moins portée vers le sac à main standard. Je trouve le sac à dos d’une utilité incomparable et tellement plus agréable en terme de répartition du poids.

#2 L’écharpe oversize de chez Asos : je vous entends déjà me dire qu’Asos n’est pas particulièrement une marque éthique. Alors là, je suis absolument d’accord…PAS DU TOUT ! Mais, c’est la seule boutique où j’arrive à trouver les écharpes bien grandes qu’il me faut pour affronter l’hiver. Quand j’achète sur ce genre de site en ligne « standards », je veille quand même aux matériaux utilisés (évitons la laine par exemple). L’automne (et l’hiver) j’adore m’enrouler dans une énorme écharpe, j’aime jouer avec les couleurs, les motifs et surtout ça m’empêche de cailler !!

#3 Le portefeuille « Vintage » de chez Gunas NY : oui…encore cette marque! Ce portefeuille m’a tellement tapé dans l’oeil! Je ne sais même pas si je vais arriver à attendre Noël avant de me l’acheter ! Il est juste trop beau. Je suis une grande fan des motifs aztèques et ethniques, ça apporte vraiment une touche d’originalité.

#4 Le sac à mains « Malone » de chez Matt & Nat:  J’ai tout simplement dévoré le site en ligne et je suis tombée sur cette merveille. Au boulot, j’apprécierai plus d’avoir un sac à dos plutôt qu’un sac à mains, mais dans la vie quotidienne, c’est carrément l’inverse. Pour moi, un sac à mains peut faire ressortir toute une féminité d’une femme. Cette marque est canadienne et est née en 1995. Son appellation « Matt & Nat » veulent en réalité dire « Material » et « Nature ». Il s’agit d’une marque vegan qui réalise ses produits à partir de matériaux recyclés comme les bouteilles en plastique par exemple.

#5 Les bottines « CHELSEA BOOTS CHESTNUT » de chez Wills : normalement, je suis une adepte de la basket. J’en mets tous les jours, en été comme en hiver. Sauf qu’au plus je vieillis, au plus je suis frileuse des petons. Et puis, en automne, lors d’une journée de pluie, j’apprécie moyen de marcher dans une flaque d’eau et d’avoir les pieds trempés pour le restant de la journée. Wills est une marque anglaise,  mise au point par Will Green. Elle est spécialisée dans la confection de chaussures hommes et femmes. Et, elle est certifiée vegan!

#6 La parka « Polly » de chez Boden: je suis une fan inconditionnelle de la parka classe et bien chaude. J’ai trouvé le modèle de chez Boden très mignon. Dès que je l’ai vu, je l’ai associé à la chaleur…au plaid. Cette parka a été réalisée sans matériaux d’origine animale. De plus, j’ai vraiment eu un coup de coeur pour la marque Boden, qui est anglaise (si je ne me trompe pas) et surtout qui est écologique et éthique. Je vous invite à lire leur page expliquant leurs valeurs et leur histoire !

#7 Parka « Ladies’ HoodLamb Parka » de chez HoodLamb: comme je l’ai mentionné avant, je suis une fana de parka! Si je pouvais en acheter une chaque année, je le ferai! J’ai découvert la marque HoodLamb lorsque je faisais mes recherches de potentiels modèles à acheter. Et là…sur le blog de la demoiselle Julie (Friendly Beauty), je tombe sur ce modèle! Là, le doute est clairement installé, je ne sais pas laquelle choisir… Cependant, mon coeur penche mine de rien pour celle-ci de part son aspect encore plus eco-friendly que celle de chez Boden. La marque fabrique ses vestes à partir de chanvre et de matériaux responsables et respectueux de l’environnement. Enfin, j’ai aussi apprécié la transparence de l’équipe sur le site internet où ils partagent plusieurs vidéos en lien avec leur production.

Et vous, quelle est votre liste d’envie pour cet automne ?

Autres, healthy lifestyle

Stop Body Shaming : apprendre à aimer son corps (+ mon histoire) !

stop body shaming

Hello mes choux,

Cela fait longtemps que j’avais envie d’écrire un article « sérieux » sur l’acceptation de soi, de son corps, et surtout sur ce qu’on appelle « le body shaming ». J’ai toujours hésité à écrire cet article parce que je ne veux pas mettre certains lecteurs mal à l’aise, et puis je ne veux pas non plus  en froisser d’autres (oui parce que quand j’écris sous l’émotion, je ne suis pas la plus diplomate du monde).

Seulement voilà, hier, j’ai échangé avec une blogueuse sur l’apparence de soi, et je me suis dit que ce n’était plus possible de me taire. Je ne cherche pas à devenir un gourou ou autre, mais simplement à contrecarrer les dictats qui planent autour de nous au quotidien concernant l’apparence de soi, la minceur et autre.

Je vais essayer d’abord de vous raconter mon histoire (vous êtes d’ailleurs nombreuses à me demander comment j’ai fait pour retrouver un corps « normal » etc, donc c’est le moment d’en parler), pour contextualiser le tout.

Depuis toute jeune, j’ai toujours eu des problèmes par rapport à mon corps et par rapport à l’alimentation. Quand on est petits, on est pas souvent sympas entre nous, et on ne réalise pas les conséquences de nos actes. Des remarques sur ma manière de m’habiller, sur mes formes au-dessus de la moyenne (à savoir, les filles ultra fines de la classe), sur mes origines, etc, dieu sait combien j’en ai eu. J’ai été un bouc-émissaire aussi à une certaine époque, ce qui m’a fait tomber en dépression sévère et poussé à vouloir disparaître définitivement de ce monde (je remercie d’ailleurs ma famille de m’avoir sauvé). J’ai pas eu une enfance facile à l’école et en grandissant d’années en années, ça ne s’est pas arrangé jusqu’à un moment où j’ai décidé de reprendre les choses en mains…mais de la mauvaise manière. J’ai énormément souffert et j’ai été depressive et instable pendant un très long moment. Mes solutions pour contrer les moqueries et les remarques déplacées sur mon apparence, ont été de faire de plus en plus attention à mon assiette, sauf que j’ai fini par soit trop manger, soit me faire vomir par moment. J’ai été sombre pendant longtemps, je me mutilais le corps et surtout les endroits où j’avais des vergetures. Je n’avais pas une façon de m’alimenter qui était « saine ». J’étais sur des sites « pro-ana » (pro-anorexique) où je partageais mon malheur et aves les filles en ligne, on s’encourageaient à ne pas manger. J’ai réussi à maigrir, à avoir un corps mince. Les critiques ont cessé à ce niveau là, mais ont dévié ailleurs (mes vêtements, etc). Les critiques des personnes mauvaises et mal intentionnées sont sans fin, et c’est ça que j’ai mis longtemps à comprendre ! 

En sortant de l’école, le regard que je portais sur mon propre corps…était complètement erroné. J’étais grosse, moche et bête. Puis, je suis arrivée à l’université, et j’ai rencontré mon monsieur, je pesais 51kg pour 168cm. Les débuts ont été difficiles, mais il m’a aidé à réapprendre à me nourrir de tout, à ne plus me priver, à ne plus voir la nourriture comme quelque chose de mauvais pour moi.

Malheureusement, il y a environ 4-5 ans, j’ai fait une grave dépression et mon remède cette fois-ci, c’était la bouffe. Je mangeais littéralement mes émotions. De là, les remarques et les critiques des gens sur mon corps sont revenues. On m’a traité d’obèse, de visage joufflu, on me demandait pourquoi je ne me prenais pas en mains, on me demandait si j’étais malade, et surtout le pire était d’entendre « mes ami(e)s » me dire que « j’étais quand même pas mal grosse ». Ma dépression n’a fait que croître, j’étais sous anti-dépresseurs, j’étais accro au Xanax, je n’étais plus que l’ombre de moi-même. Au bout d’un an et demi de dépression, j’ai pris environ plus de 20kg, et j’ai tenté de mettre définitivement fin à mes jours en essayant d’avaler les médicaments de ma salle de bain. Heureusement, ce jour-là, mon monsieur est arrivé à temps pour me sauver.

J’ai entamé une thérapie forcée, et…aujourd’hui, mon psy c’est mon sauveur (en plus de mon monsieur), il m’a réellement sauvé de mes idées noires, de la vision mauvaise et toxique que j’avais de moi. Je continue à le voir de temps en temps d’ailleurs ! Par après, ma grand-mère m’a fait une remarque sur mon apparence, et là, j’en ai eu marre et j’ai tout simplement décidé de me reprendre en mains. J’ai entamé le régime Weight Watchers et j’ai continué ma thérapie. J’ai perdu 25kg en un an et demi ! 

Aujourd’hui, je suis à fond dans le mode de vie « healthy » et surtout végétalien parce que j’ai besoin de ça pour me sentir bien. Je fais toujours attention à ce que je mange, et surtout aux portions que je prends. J’ai appris à me forger un mental pour passer au-dessus des critiques des autres, pour surtout me refaire confiance et me sentir belle un peu plus chaque jour. Je suis toujours un peu ronde aujourd’hui, mais punaise, je suis en bonne santé, je suis une fille intelligente et qui a un bon coeur. OUI j’ai de la cellulite, OUI j’ai des vergetures et OUI je ne fais pas un 36-38, mais bordel…. est-ce que cela devrait me définir réellement dans la société ? 

stop body shaming

Je tenais à vous raconter mon histoire parce que je sais bien que ça étonne toujours les gens. Et aussi parce que les personnes qui critiquent ne se rendent pas souvent compte des conséquences que ça peut engendrer ! Mais surtout, parce que le jugement des autres ne doit pas compter sur vos choix ! Si vous avez des problèmes avec votre apparence mais que cela vous pose un problème à vous, alors entreprenez les choses pour changer. Mais faites cela uniquement pour vous et pas pour les autres ! Si, au contraire, vous vous sentez belles comme vous êtes, alors profitez de la vie et continuez à construire votre chemin ! Notre société nous conditionne tellement, l’idée de la femme parfaite aujourd’hui, c’est d’avoir une bonne paire de seins, un bon cul ferme, faire 1m80 et porter un jean taille 36. Non mais honnêtement, ce n’est que du fake et un homme qui n’est pas capable de vous accepter telle que vous êtes, et bien c’est next ! Il ne mérite absolument pas votre attention. Vous savez quand j’ai perdu tout ce poids, mon monsieur me trouvait un peu trop mince, puis avec le temps j’ai quand même repris quelques kilos, et aujourd’hui, il me trouve parfaite et sincèrement je le crois !

Une autre chose que j’ai envie de vous dire c’est : devenez égoïste ! Pensez un peu plus à vous. Combien de fois on ne m’a pas dit que j’étais égoïste de ne pas venir à une soirée parce que je privilégiais ma séance de sport ? Combien de fois on ne m’a pas trouvé « cool » parce que je refusais de boire de l’alcool ? Combien de fois on ne m’a pas compris quand je disais « non » pour une énième sortie au resto ? Il faut non seulement apprendre à dire non, mais il faut aussi devenir égoïste, prendre ce temps pour vous, osez mettre certaines choses en priorité même si d’autres ne vous comprendront pas !

Je vous avoue, j’ai aussi des hauts et bas, des moments où le regard des autres me touche, mais je me pose les bonnes questions (ces gens me connaissent-ils vraiment ? Savent-ils ce que je vis ? Comptent-ils vraiment à mes yeux ? Cette situation est-elle grave ou déterminante de mon avenir ?) et, au final, je fini par me dire que « ces autres » ne sont clairement pas mieux que moi et que j’ai mieux à faire dans ma vie !

stop body shaming

On est toutes différentes, nos métabolismes le sont aussi. Certaines pourront manger des crasses et ne rien prendre, d’autres stockent beaucoup plus vite et brûlent plus lentement. Mais, nous sommes toutes des femmes au bout du compte, et il faudrait se soutenir et avancer ensemble plutôt que, parfois, se tirer dans les pattes et se juger sur le nombre de kilos pris pendant les vacances. Honnêtement, ça me fatigue et, ca m’est arrivé d’être l’une de ces bitch, tout simplement parce que je ne fréquentais pas les bonnes personnes pour moi. C’est aussi important de fréquenter des personnes qui ont les mêmes valeurs que vous, parce que ces personnes vous soutiendront vraiment dans chaque étape de votre vie.

Comme je le dis souvent, je suis persuadée que vous aimez des choses chez vous, mais que vous n’osez pas en être fières. Notre société nous conditionne à pointer du doigt les choses négatives en nous, à toujours devoir dire ce qui ne va pas chez nous, à devoir établir la liste de nos complexes. Mais…au contraire, si vous aimez votre regard, vos lèvres, vos jambes, votre décolleté, mettez-les en avant ! Soyez-en fières ! Nous sommes naturellement imparfaite, mais osons dire aux gens que nous aimons telle et telle choses en nous !

Enfin, éliminez les personnes toxiques, et n’hésitez pas à remettre les gens en place quand il le faut. Il y a différents profils dans l’entourage : la personne qui fait un 36 mais qui vous dit « mais non tu es bien comme ça, tu ne dois pas maigrir » ou « tu te fais des films », mais elle-même fait méga attention à elle. C’est typiquement l’attitude d’une personne qui veut être supérieure par rapport aux autres. Elle ne sera jamais honnête avec vous, tout simplement pour se sentir bien mieux vis-à-vis de vous. Vous devez rester « l’amie moche » pour qu’elle soit mise en valeur ! Puis, il y a celle qui tient à peu près le même discours, mais…qui est dans votre situation et qui ne veut tout simplement pas perdre sa bonne copine qui a les mêmes problèmes d’apparence. Elle refuse de vous aider et de voir la réalité autant sur vous que sur elle. Cette personne ne vous fera absolument pas avancer, et vous mettra des bâtons dans les roues dans votre processus d’acceptation de soi, tout simplement pour ne pas être seule. Ensuite, il y a les personnes réellement mauvaises et jalouses par gratuité. Bon, autant vous dire qu’elles ne servent à rien. Enfin, il y a vos vraies amies, qui ne vous diront pas que vous avez raison ou tort, mais qui vous diront tout simplement « tu vas y arriver, je suis avec toi à 100% ». Elles sont à garder précieusement !

On m’a souvent demandé : « et la famille ? ». Oui, ce n’est pas facile mais honnêtement, si vous voulez changer, elle acceptera. Ma mère a eu du mal à s’adapter, surtout quand je venais manger à la maison. Vive la bonne cuisine sicilienne plein d’huile (ahaha). Mais, au fil du temps, je lui expliquais et elle s’adaptait. Concernant mon monsieur, il m’a soutenu à fond, et quand il voulait des crasses, il prenait soin de me demander si ça ne me dérangeait pas. Mais, au fil du temps, il a réalisé les conséquences néfastes sur la santé de ne pas vivre « healthy », et il a décidé tout seul de faire attention à ce qu’il mettait dans son corps. Et puis, vu que je suis souvent en cuisine, je préparais des plats sains et peu gras, et c’était comme ça et pas autrement. S’il voulait un plat bien gras, ben…il pouvait le manger mais dehors, sans moi ! Faut aussi arriver à s’imposer et ne pas tout le temps vouloir être « cool » en acceptant tous les caprices. Quand la santé est en jeu, désolé mais y a pas de débats qui tiennent !

Pour terminer, je vais parler d’un sujet délicat : la motivation. J’entends souvent des phrases « j’ai pas la motivation », « je n’y arrive pas », « comment avoir la motivation ? ». Honnêtement, étant passée par là, y a pas de secret, la motivation tu l’as ou tu l’as pas. Elle arrive via un vrai déclic et parfois ça met du temps. Aujourd’hui, j’ai du mal avec les personnes qui rejettent la faute sur un tas de raisons : « avec le travail c’est pas facile », « quand t’as une famille c’est pas évident », « c’est à cause de mon conjoint, il ne m’aide pas », « c’est à cause de la pilule », etc. Bon, il faut clairement arrêter, se poser, se regarder intérieurement et écrire les vraies raisons qui font que ça ne marche pas ! Il faut surtout ne plus se mentir à soi-même, être 100% honnête avec soi, et décider de changer vraiment, en ne trouvant plus d’excuses possibles. Ce n’est pas facile, mais c’est la réalité. Moi, à l’époque, j’étais étudiante, je préparais la veille ma bouffe du midi, je comptais mes journées à l’avance, etc. C’est chiant mais il le faut, et après ça finit par devenir une routine. 

Quoi qu’il en soit (et désolé pour ce long article), la société nous ment sur l’apparence qu’il faudrait avoir. Les personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas vous comprendre et vous soutenir, il faut les éviter. Nous sommes réellement toutes belles à notre manière. Nous devons mettre en avant ce que nous aimons en nous ! Essayez de vous dire chaque jour que vous êtes belles, et vous finirez par gagner en confiance ! Enfin, n’y a-t-il pas plus important dans votre vie que votre corps ? Que votre apparence ? Que le regard des autres ? Je pense que si ! Si vous pensez qu’il vous faut changer, alors mettez toutes les chances de votre côté.

Mais, souriez parce que vous êtes belles 🙂