Autres, Voyages

Madère: un rendez-vous avec la nature!

IMG_8313

Hello les choux,

Je me souviens début 2017, je demandais au monsieur quelle destination lui faisait envie pour les vacances. Nous étions un peu perdus, mais nous savions sans aucun doute le type de vacances qui nous tentait. Cette année, nous avons donc troqué les vacances à la plage ou au bord de la piscine contre des vacances en mode connection avec la nature et randonnées. Autant vous dire que j’étais bien stressée. Je fais du sport mais je ne suis clairement pas une randonneuse! Pour tout vous dire, j’avais envie de profiter de ces vacances pour me défouler psychologiquement, mais aussi physiquement. J’avais envie d’être active et ne pas me sentir devenir léthargique et…molle! Le contrat a été rempli. Le choix de Madère s’est fait un peu au pif. Je zonais sur le net en cherchant les destinations de vacances pour réaliser de belles randonnées et Madère est apparue! De plus, pas mal de collègues du monsieur y étaient allés et avaient réellement adoré.

IMG_8286

S’organiser avant le départ!

Si vous êtes dans l’optique de réaliser des vacances randonnées, aventures et indépendance à Madère, il faut clairement vous organiser! Tout d’abord, je vous conseille de vous procurer des bouquins utiles pour programmer vos randonnées et votre séjour tout entier.

Les principaux livres que nous avions étaient: le guide du Routard (of course), le Guide Evasion Madère, le Rother Guide Randonnées à Madère et quelques cartes pour pouvoir s’y retrouver (et je vous conseille sérieusement d’en avoir avec vous) dont la carte Turinta et la carte Tour & Trail.

Ensuite, environs 1 mois avant le départ, nous avons programmé et réservé nos logements (soit via booking, soit via le site du routard), ainsi que les différentes randonnées que nous allions faire (et que nous n’avons pas toutes réalisé ahem… #randonneusedudimanche). Ce moment là fut trop chouette à rester sous la couette en parcourant les différentes cartes…! #nostalgie

IMG_8354

Quand partir à Madère ?

Personnellement, je pense être partie au bon moment par rapport au type de vacances que je souhaitais faire. Si vous voulez bronzer à la plage ou au bord de la piscine, alors je vous conseille de partir plutôt en Juillet-Août. Mais, cela impliquera alors beaucoup de touristes en plus à cette période!

En revanche, si comme moi vous cherchez les randonnées et la vadrouille, juin est une bonne période, même si ça tapait bien par moments (vive les coups de soleil).

IMG_8301

Combien de temps rester et où?

Encore une fois, ça dépend de votre objectif. Nous avons décidé de réaliser le tour quasi complet de l’île en 10 jours pour en prendre plein les yeux un maximum possible. Pour vous dire, nous avons réalisé un peu plus de 800km en voiture (pas très écolo, mais impossible sans voiture)! Armez-vous d’une voiture puissante car les routes sont dingues niveau montée et nous avons d’ailleurs eu quelques frayeurs! Nous avons vu les grosses villes dont la capitale Funchal, ainsi que les petites villes dans les montagnes avec des vues de malade comme Santana ou Sao Vicente (de loin mes favorites).

IMG_8413

Le logement

Ah…! Disons que pour nous ce fut la partie la plus compliquée du voyage, et ce tout simplement parce que « les standings » de chez nous en Belgique ne sont pas les mêmes qu’à Madère.

Personnellement, j’apprécie avoir un certain confort surtout lorsqu’il s’agit de réaliser un voyage de la sorte avec énormément de balades et de déplacements. Après ça, je n’ai qu’une seule envie c’est de prendre une bonne douche et de me glisser sous la couette. D’après mon expérience, je dirais que si vous souhaitez des logements très confortables, propres et avec un bon petit-déjeuner, il vous faut compter minimum 90€ la nuit. Oui, c’est un budget, mais encore une fois, nous n’avons pas tous les mêmes exigences niveau confort et propreté!

Au début, nous souhaitions faire des vacances plus au moins abordables (et oui notre portefeuille n’est pas extensible aha), mais nous avons quand même changé 3 fois d’endroits tellement la propreté laissait à désirer, les lits étaient durs et nous tuaient le dos (et étaient trop petits pour monsieur qui fait presque 1m90) et le petit-déjeuner qui se limitait à du café soluble et des pêches en boîte!

IMG_8391

Manger vegan à Madère

Ce fut totalement possible de manger végétalien là-bas. Il y a le grand marché des travailleurs à Funchal (Mercado do Lavradores) où les prix sont très intéressants! Mais, comme pour chaque chose, attention aux attrapes touristes comme les noix et les fruits séchés vendues en vrac mais que vous ne pouvez pas prendre vous mêmes, du coup vous en arrivez avec 30€…(oui oui)!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.33.12

A Madère, il y a une différence entre restaurant et petit snack du coin qui fait office de restaurant pour les locaux. En fait, l’île regorge de petits endroits qui ressemblent un peu à des snacks et où vous pouvez manger des tapas et autres. Honnêtement….je ne les vous recommande pas sauf si vous souhaitez consommer des légumes surgelés. Evidemment, je ne généralise pas mais je n’ai pas trouvé ces endroits raffinés.

Je tiens, par contre, à insister sur le fait que nous n’avons jamais eu le moindre refus quant à nos demandes d’adapter certains plats en version végétalienne. Nous avons plusieurs fois demandé du riz avec des légumes grillés, et les gens ne montraient aucun agacement ou autre! Ce fut réellement très agréable!

Durant tout notre voyage, j’ai eu de vrais et gros coups de coeur pour plusieurs restaurants qui proposaient des alternatives végétaliennes et parfois même sans gluten!

  • Olives (Funchal): mon dieu ! Ce restaurant est tout simplement LE coup de coeur de ce voyage. Pour vous dire, nous y avons été 3 voire 4 fois durant notre voyage quitte à faire 30km pour y manger! Ce restaurant est tenu par le chef Luis Oliveira et propose une carte 100% végétarienne et végétalienne, avec même une carte de 3 vins vegan! Je fus aux anges! Si vous y allez, je vous conseille vivement de gouter en entrée les champignons et noix de cajou, en plat le poivron farci et en dessert demandez-lui le crumble aux pommes qui n’est pas sur la carte mais qu’il réalise pour les végétaliens! Enfin, n’oubliez pas de gouter son sorbet maison à la Tangerine! J’ai adoré le chef qui à force de discuter avec lui s’est mis à se challenger tout seul en me proposant une entrée et un dessert qui n’étaient pas sur la carte mais qu’il voulait me faire goûter!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.36.54

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.37.08

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.37.27

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.37.56

  • Quinta do Furao (Santana): ce restaurant est connu pour la vue exceptionnelle qu’il offre. A la base, il appartient à un hotel, mais vous pouvez y manger même sans être client. Nous avions commandé du riz avec des légumes grillés à l’huile d’olive (attention ils cuisinent souvent au beurre) avec une salade à partager. Ce fut très bon. La vue fut splendide!

18922199_10155255610341718_1314451054086036589_n

  • Bioforma (Funchal): ce restaurant se situe en-dessous du magasin Bioforma qui est le seul grand magasin bio de l’île. Vous y trouverez un large choix de produits bio, sans gluten et vegan. Nous avons été prendre notre lunch deux fois et ce fut délicieux! Les prix étaient de 15€ pour deux plats du jour copieux. Enfin, le plus est que la quasi totalité des préparations étaient végétaliennes!
  • Lily’s (Machico): ah Lily’s….un restaurant familiale avec également une vue magnifique. Une serveuse qui parle français et qui ne poussait pas à la consommation. Nous avons commandé du riz avec des légumes grillés…des portions de malade!!!! Une cuisine trop trop bonne avec des produits frais. Le rapport qualité-prix est tout aussi agréable!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.42.56

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.43.16

IMG_8249

  • Gigi Sumos (Funchal): un bar à jus frais qui propose aussi de quoi manger à midi (salades, toasts et wraps). Sur la carte, il y a des options végétaliennes qui furent délicieuses! Le must: l’açai bowl que je vous invite à goûter!  Ah et si vous êtes courageux, testez le Ginger Shot, une tuerie!

Capture d_écran 2017-06-24 à 13.47.40

Quelle langue à Madère?

Evidemment, si vous parlez le portugais vous vivrez easy à Madère et surtout dans les petites villes. Cependant, la quasi totalité des gens parlaient anglais! Ce n’était vraiment pas difficile de se faire comprendre.

De belles vacances…

IMG_8371

Pour l’instant, je dirais que mes vacances à Madère ont été les plus belles que j’ai fait. Des gens souriants, agréables et simples. Une ville naturellement magnifique qui offre des paysages différents selon les endroits de l’île. Des fruits et des légumes à profusion et tellement goûteux. Saviez-vous que Madère est l’île de la banane ? Elles poussent partout et sont tellement parfumées et savoureuses!

Je crois que ce qui m’aura surtout marqué à Madère c’est cette nature qui vit comme elle doit vivre, qui occupe la place que la terre lui procure et qui est si belle. C’est un dépaysement qui m’a fait encore plus réaliser à quel point ma planète est belle et à quel point il me faut la préserver 🙂

Cosmétique, healthy lifestyle

Conseils : mes premiers gestes eco-friendly !

Hello les choux,

Depuis quelques mois maintenant, j’ai modifié mes habitudes de vie pour diminuer mon impact écologique. Avec le monsieur, nous avons donc décidé de diminuer nos déchets via des gestes simples et qui se sont avérés économiques ! Evidemment, je suis loin d’être une experte en la matière, je continue à apprendre, mais je dois quand même dire que je me débrouille pas trop mal !

  • Adieu les bouteilles d’eau en plastique, bonjour la Brita :

bouteille plastique eco-friendly

Et oui, certains dans mon entourage le savent déjà, mais je suis très difficile en matière d’eau. Depuis toujours, j’ai consommé de l’eau en bouteille bien cher. Comme je consomme entre 2-3 litres d’eau par jour, je ne vous raconte pas non plus la facture par mois rien qu’en bouteilles d’eau ! De plus, j’ai toujours détesté l’eau du robinet, elle a vraiment un goût particulier que je ne supporte pas. Dans notre démarche éco-responsable, mon monsieur m’a donc demandé d’arrêter de consommer de l’eau en bouteille sachant que nous en avons à notre disposition à la maison. Nous avons donc opté pour un compromis en achetant la fameuse carafe à filtre : la Brita. Que dire…cette carafe a changé ma vie. Je trouve qu’il y a une réelle différence de goût entre l’eau provenant directement du robinet, et l’eau provenant de la Brita. Les seuls coûts proviennent de l’achat de la carafe et de l’achat des filtres qu’il faut changer tous les mois. Mais honnêtement, comparé à nos dépenses en eau auparavant…nous avons réellement fait des économies, et puis nous respectons aussi un peu plus la planète.

>> Article intéressant à lire sur l’impact du plastique sur l’environnement et sur l’écosystème <<<

A présent, mes yeux sont justes trop attirés par la gourde Brita. Elle me fait de l’oeil depuis bien longtemps et surtout, elle est dans ma wishlist depuis trop longtemps également. Elle est juste trop pratique pour le boulot, le sport, etc. Ca m’arrive souvent d’être dans des endroits où il n’y a que de l’eau du robinet, je dois vraiment me la procurer !

  • Le vrac  : mon nouvel ami !

Aaah le vrac ! Je suis devenue une vraie adepte. Je pense qu’opter pour le vrac c’est un des meilleur geste éco-responsable. Encore une fois, le nombre de produits qui sont emballés avec du plastique alors que cela n’est absolument pas nécessaire est dingue. Pour vous donner un ordre d’idée, voici les aliments que j’achète en vrac : légumineuses (lentilles, pois chiches, etc), pâtes, riz, fruits secs (dont mes dattes), noix, graines, légumes séchés (comme les tomates), beurres d’oléagineux (noisette, cacahuète, amande, cajou, tahini, etc), fruits, légumes, huile d’olive, vins et sucres.

En ce moment, j’ai aussi envie d’acheter toutes mes épices en vrac, mais je n’ai pas encore trouvé l’endroit idéal. Evidemment, j’achète le tout bio.

bienfaits vrac

Depuis que j’achète quasi tout en vrac, je vois un impact considérable concernant…mes poubelles ! Toutes poubelles confondues, nous avons réduit de moitié nos déchets. Avant le vrac, notre poubelle de déchets « normaux » était de 100L et aujourd’hui, nous sommes à 60L. Concernant les poubelles dédiées aux bouteilles, conserves et autres contenants…là le résultat est dingue :  1 poubelle par mois ! Concernant les déchets style papier, là aussi ça a bien diminué.

En ce qui concerne le « contenant de transport » de mes achats en vrac, j’utilise encore les sachets en papier marrons que l’on trouve un peu partout. Malheureusement, j’ai récemment entendu dire que ces papiers n’étaient pas recyclables. Et même, ça m’embête de devoir les jeter après mon utilisation. Du coup, j’ai envie de passer aux sacs à vrac réutilisables en tissu.

Voici les sacs à vrac qui me tentent beaucoup : 

>>> En coton bio <<<

>>> Les personnalisables <<<

A la maison, je stocke mes aliments dans des pots en verre de chez Ikea. J’aurais aimé pouvoir utiliser de vieux bocaux dénichés à droite et à gauche, mais honnêtement, les prix sont bien plus intéressants chez Ikea, et surtout les tailles des pots sont tops ! Pour l’instant, mes bocaux sont rangés dans un grand tiroir dans ma cuisine, mais j’envisage d’acheter une desserte ou un vaisselier spécialement pour mes jolis bocaux en verre 🙂

Généralement, il est préférable de ne pas conserver vos aliments dans des boîtes en plastique car il y a un risque élevé de transfert de matières chimiques sur vos aliments.

  • Nettoyer sa maison de façon slow :

slow nettoyage maison

Mon monsieur et moi sommes très sensibles aux perturbateurs endocriniens qu’il y a dans les différents produits cosmétiques et ménagers. De ce fait, nous avons décidé du jour au lendemain de tout donner. Nous avons donc donné nos produits nettoyants conventionnels à notre entourage et nous avons opté pour des gestes slow.

En gros, nous utilisons un torchon pour nettoyer l’appartement, une serpillère Vileda avec le torchon qui est réutilisable et détachable pour le laver, du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc, des huiles essentielles et une pierre d’argile blanche en cas de tâches tenaces.

Pour nettoyer la vaisselle, nous achetons le liquide nettoyant bio vendu en vrac dans notre magasin bio du coin.

Comme nous n’avons pas encore de machine à laver et de sèche linge (et oui ça coûte cher hein quand on vient d’emménager), nous utilisons ceux de ma tendre maman et du coup, les produits qui vont avec. Cependant, pour la suite, je suis tentée par les noix de lavage ou alors tout simplement en utilisant du savon de marseille liquide additionné d’huiles essentielles.

  • Limiter les déchets dans sa salle de bain :

slow cosmétique salle de bain

C’est un titre d’article que je vois souvent dans la blogosphère mais qui est évidemment d’actualité. Personnellement, j’ai déjà bien diminué mes déchets à ce niveau là, mais j’ai quand même quelques faiblesses notamment en ce qui concerne ma brosse à dents. Je vois pas mal de personnes se tourner vers des brosses à dents en bambou, etc. Honnêtement, s’il y a bien une chose que je chouchoute à mort c’est mes dents. Du coup, j’ai encore peur d’avoir des caries ou qu’une brosse à dents « standard » ne nettoie pas aussi bien mes dents qu’une électrique. Pour l’instant, je reste donc avec mon électrique et j’en suis vraiment contente.

Concernant le dentifrice, c’est un peu la même chose. Je continue d’utiliser des dentifrices contenant du fluor tout simplement parce que je pense encore que c’est utile pour protéger mes dents contre les caries. En revanche, j’opte une fois par semaine pour un dentifrice plus slow de la marque Weleda. Ca m’arrive aussi dans la semaine, d’ajouter une goutte d’huile essentielle de tea tree sur ma brosse à dents histoire d’équilibrer ma flore buccale.

Tendances d'Emma

Le plus gros pour moi a été la suppression du coton dans ma routine du visage matin et soir. Aujourd’hui, je jongle entre les carrés démaquillants lavables des Tendances d’Emma et les disques démaquillants lavables de chez Lamazuna. Honnêtement, je suis réellement conquise par les deux marques. Je compte d’ailleurs agrandir mon stock auprès de ces dernières. De temps en temps, je continue d’utiliser un coton, mais uniquement du FairTrade et c’est généralement pour retirer mon vernis, ou alors pour passer un peu d’eau micellaire sur mon visage quand je suis fainéante.

Comme vous le savez, j’ai également retiré tous les produits conventionnels dans ma salle de bain. J’utilise des savons saponifiés à froid pour le corps (sans emballage de préférence), j’aimerais également utiliser des shampoings solides et surtout celui de chez Lamazuna ! Je suis littéralement en extase devant ce shampoing !

Concernant l’hygiène intime, j’ai également opté pour des options plus slow via l’achat des produits de NatraCare. Je vous en parlerai en détail dans un autre article ! J’aimerais à fond utiliser la cup menstruelle, mais bon…je ne suis pas encore prête psychologiquement. Je suis une petite nature aha ! Mais, l’idée fait son chemin en tout cas.

  • Réutiliser au maximum certains contenants :

Ce point peut sembler futile mais je me rends compte que peu de personnes pense à réutiliser au maximum certains « contenants ». Par exemple, les sacs de courses réutilisables…vous aussi vous les oubliez sans arrêt ? Finalement, vous en rachetez à chaque fois faute d’oubli ? J’étais aussi dans votre cas mais j’ai fait des efforts. Quand c’est le jour des courses, nous mettons les sacs en évidence à l’entrée pour être certains de les prendre. Vous pouvez aussi en laisser dans le coffre de votre voiture, comme ça pas de risque d’oubli.

bocal verre vrac

Le système du vrac permet de développer la démarche eco-friendly à fond et, de ce fait, pousse les gens à conserver certaines choses que d’autres pourraient jeter comme les bouteilles en verre, les bocaux en verre, les caisses à vin en guise de rangement, les pots de confiture et pâte à tartiner pour conserver les préparations faites maison ou même à réutiliser pour les aliments en vrac, etc. Mine de rien c’est un moyen économique et écologique de recycler des contenants au lieu d’en acheter.

  • Eviter la surconsommation :

Il y a un certain temps encore, j’étais un exemple typique de la surconsommation ce qui veut dire que j’étais dans un processus d’achat constant et pour les mauvaises raisons ! J’étais surexcitée à la sortie d’un nouveau sac de ma marque préférée, j’achetais 5 bouteilles de brumes parfumées Victoria Secret, je faisais des courses de dingues au supermarché pour manger varié, etc. Bref, j’étais aux antipodes de celle que je suis et de celle que je souhaite devenir ! D’ailleurs, pour être honnête, rien que de m’en rappeler j’en ai extrêmement froid dans le dos.

Encore une fois et comme pour tout, j’ai donc eu mon déclic nécessaire à ce changement de comportement ! Depuis, je vis dans une optique minimaliste (même si évidemment comme n’importe qui, j’ai des moments de faiblesse, et en tant que blogueuse ce n’est pas non plus évident de ne pas trop consommer), j’essaye d’acheter ce que j’ai réellement besoin et non ce que je pense avoir besoin.

surconsommation

Par exemple, je fais mes courses pour la semaine en prévoyant des quantités raisonnables afin d’éviter le gaspillage alimentaire. Si fin de semaine mon frigo est vide, et qu’il ne reste que 3 tomates, pour moi c’est un bon signe ! Cet esprit minimaliste se prolonge aussi dans notre intérieur, mon appartement contient les meubles et les accessoires nécessaires pour « vivre normalement ». Il n’y a pas d’encombrement et mon état d’esprit est serein. Dans ma cuisine, j’ai décidé de n’avoir que le nécessaire (le minimum pour d’autres), je ne veux pas me retrouver avec 3 mixeurs identiques, avec 6 casseroles identiques, etc. Concernant les vêtements et autres accessoires, j’ai fortement calmé mon comportement. Il faut savoir que je suis une grande fan de baskets et pas n’importe lesquelles (les pires concernant les conditions de fabrication) : les nikes. Je n’ai pas jeté mes baskets et je continue de les porter car elles m’ont coûté beaucoup d’argent et bon, je ne peux pas non plus tout changer du jour au lendemain. Cependant, j’ai limité mes achats. Je vois cela comme quelque chose d’occasionnel. Pareil pour les vêtements, j’en achète que si vraiment j’estime que je n’ai pas ce qu’il faut dans ma garde-robe. D’ailleurs, j’aimerais commencer à acheter des vêtements responsables notamment via ces différents sites :

>>> Dressing Responsable <<<

>>> Ekyog <<<

>>> Misericordia <<<

Aujourd’hui, j’achète de manière plus conscientisée, plus responsabilisée. Je préfère m’acheter un vêtement, un sac, un produit ou autre un peu plus cher, mais juste un ! Là, j’envisage de m’acheter un sac à main et un portefeuille vegan (parce que mes MK me rendent tellement mal au plus le temps passe, je n’arrive plus à les porter).

Enfin, concernant la cosmétique, je dois dire que pour l’instant ça va, je craque de temps en temps mais ce n’est pas aussi violent qu’à l’époque. Evidemment, comme j’ai tout retiré dans mon coin maquillage, j’aimerais le remplir de bonnes choses assez rapidement. Mais, avec le monsieur, nous essayons d’utiliser un seul savon à la fois, un seul shampoing, etc.

  • Modifier ses moyens de transport :

vélo

Là aussi, j’ai toujours été une mauvaise élève. J’ai toujours préconisé la voiture, et ce pour tous mes déplacements. Aujourd’hui, monsieur va en vélo au travail, et parfois nous y allons ensemble et alors là nous faisons du co-voiturage (ce qui est mieux que de prendre deux voitures). Lorsqu’il s’agit de trajets courts et où je n’ai aucune pression niveau timing, alors j’opte la plupart du temps pour les transports en commun. Pour être honnête, les raisons pour lesquelles j’ai souvent décidé de prendre la voiture sont liées a mon passé. J’ai vécu une histoire dans les transports en commun, et depuis, c’est pas toujours évident d’un point de vu psychologique, mais je fais des efforts !

  • D’autres gestes que je souhaite adopter : 

Récemment, je suis tombée en amour avec les filtres à thé réutilisables et en coton du « Palais des thés ». Un bon moyen écologique et économique de consommer du thé en vrac ! Si cela ne vous tente pas, il existe aussi des filtres à thé jetables mais qui permettent d’éviter d’avoir des résidus dans votre tasse…chose qui m’irrite au plus haut point.

Enfin, de manière globale, j’aimerais acheter local en ce qui concerne ma vaisselle, mes vêtements, mes bijoux, etc. Essayer de découvrir des artisans locaux ou du moins proches de chez moi. J’aimerais me diriger vers des produits éthiques comme, par exemple, les bijoux de chez Treez où à l’achat d’un bracelet, un arbre est planté lors d’un projet de reforestation dans un pays du monde.

J’espère que cet article vous aura plu. J’ai surement oublié d’autres gestes que j’ai adopté ou que je souhaiterais adopter, mais l’essentiel en ce qui me concerne est là. Et puis, comme je le dis souvent : « baby steps » !

*Certaines des photos proviennent de Pixabay

 

Cosmétique, healthy lifestyle

Slow Cosmétique : les produits Fun’Ethic !

Fun'Ethic_slow cosmétique

Hello les choux,

Comment se passe votre semaine ? C’est trop bizarre, j’ai l’impression qu’on est lundi (en même temps quand t’es au chômage, tu ne sais plus trop faire la différence…aha, vaut mieux en rire qu’en pleurer) ! J’espère que vous avez passé un excellent weekend de Pâques et que vous ne vous êtes pas trop gaver en chocolat…et oui, attention aux fesses ! Pour ma part, ce fut un weekend mouvementé et fatiguant mine de rien. J’ai été faire une marche de 7km dans les Ardennes avec une bande d’amis. A chaque kilomètre, il y avait un stand de dégustation d’une bière trappiste…étais-je bourrée ? Et bien…en milieu de journée, avec le petit-déjeuner light qui était digéré…oui ! Mais, j’ai ralenti la cadence par après (histoire de pas en arriver à rentrer chez mes voisins en pensant que c’est mon appartement ahaha).

Bref ! Aujourd’hui, je viens vous parler de la marque « Fun’Ethic ». C’est une marque que j’affectionne depuis maintenant 8-9 mois grâce à une amie (merci ma petite Aude) qui m’avait offert l’eau micellaire pour mon anniversaire. Depuis, j’ai été tentée par d’autres produits de la même gamme « Vivre ses 30 ans » (ils ont 3 gammes assez marrantes « être ado », « avoir 20 ans » et celle citée avant). Dans ma salle de bain se trouvent donc l’eau micellaire, le déodorant et la crème de jour hydratante.

Si vous ne connaissez pas Fun’Ethic, il s’agit d’une marque française certifiée slow cosmétique ! Les produits proposés sont biologiques, naturels et responsables ! Juste parfait quand on opte pour la slow cosmétique et qu’on a quand même envie de se chouchouter en variant les plaisirs 🙂

Honnêtement, ce sont de très bons produits disponibles à des prix raisonnables ! L’eau micellaire et la crème hydratante sont mes deux favoris, je ne les quitte plus. Ils ont été adoptés dans ma routine du visage !

  • L’eau micellaire : Ce produit est…magnifique ! Elle adoucit réellement ma peau et je l’utilise surtout pour nettoyer mon visage le matin et enlever, par la même occasion, les résidus de maquillage de la veille. Comme je l’ai mentionné dans un article, je ne lave plus mon visage. Quand je prends ma douche, je mouille mon visage mais je ne le lave plus avec du savon ou autre. En réalité, quand je sors de ma douche, j’utilise l’eau micellaire comme nettoyant. Depuis que je fais cela, ma peau est beaucoup plus souple, plus douce et j’ai beaucoup moins de problèmes d’acné. Pour tout vous dire (oui parce que je vous dis tout), j’en suis à ma deuxième bouteille tellement ce produit est devenu indispensable dans ma routine ! J’achète mes produits chez Di (pour les belges)Prix : 6,50€
  • Le déodorant : Pour l’instant, il s’agit du produit un peu moyen comparé aux deux autres. En fait, la seule chose qui me fait moins l’apprécier c’est…la difficulté à l’appliquer. En fait, il s’agit d’un déodorant roll-on mais, my god, je galère à faire sortir le produit…! Au début, je pensais qu’il s’agissait d’un défaut uniquement lié à mon produit, mais non ! J’ai testé avec un autre déodorant et le problème persiste. Je me demande s’il ne serait pas mieux de faire un déodorant en spray. En dehors de ça, il fait bien son job pour un déodorant sans alcool et sans aluminium ! Si vous êtes fans des odeurs bien chimiques des îles paradisiaques, passez votre chemin, l’odeur de celui-ci ne vous plaira pas. C’est une odeur naturelle de rose et qui me plait beaucoup. Quoi qu’il en soit, c’est un produit que je compte racheter pour les journées peu stressantes. Prix : 4,95€
  • La crème de jour : Pour moi, il s’agit également d’une pure merveille ! J’en suis vraiment fan. Elle hydrate vraiment bien ma peau. Elle sent bon. La texture est agréable, pas trop liquide et pas trop épaisse. Je ne vous en ai jamais parlé mais j’ai ce qu’on appelle une très très légère acné rosacée. Le soir, j’ai un traitement à mettre sur les zones touchées (que je compte remplacer par un traitement slow, à venir sur le blog). Le matin, je devrais mettre une crème remplie de crasses de la gamme La Roche-Posay….hélas, mes convictions font que je ne veux pas mettre cette m**** sur mon visage ! Du coup, j’ai switché avec cette crème de jour et honnêtement, c’est parfait ! J’en suis ravie ! Prix : 9,50€

Ces produits sont faciles à trouver et je trouve surtout que le rapport qualité/prix est top ! Lancez-vous ! Site internet de Fun’Ethic : http://www.fun-ethic.fr

Et vous, vous avez déjà testé ces produits ? Vous en avez pensé quoi ?

Cuisine, Lecture

Lecture :mes nouveaux achats !

lecture_gendusogiusi

Hello les choux,

Et si on parlait lecture ? Il s’agira d’une nouvelle catégorie sur le blog où je partagerai mes découvertes niveau lecture. Je suis une dévoreuse de livres de cuisine et de livres sur le bien-être. Je ne lis pas tout le temps, certes, mais quand je m’intéresse réellement à certains sujets, j’essaye de m’informer au mieux histoire de ne pas être dans une situation sans savoir de quoi je parle !

Aujourd’hui, je vous parle donc de deux bouquins que j’ai acheté en ce début de semaine. En réalité, j’étais avec ma petite maman qui voulait mes conseils pour acheter des livres sur l’alimentation saine, sans gluten et également sur la réalisation de jus maison. Vous imaginez ma grande joie quand elle m’a téléphoné aha ! Mon but n’est pas d’imposer mon mode de vie ou même mes convictions à mon entourage (la preuve mon monsieur est seulement végétarien et non végétalien, et mes parents sont omnivores), mais je dois avouer que je suis contente, par exemple, que ma mère ait envie de modifier son alimentation pour sa santé ! Elle a une santé assez fragile et je suis persuadée qu’on peut se guérir de certaines choses au travers de l’alimentation, de la nutrition.

Evidemment, je ne sais pas vous mais quand je sors pour conseiller une personne dans son shopping…je suis incapable de ne rien acheter pour moi ! Du coup, j’ai opté pour ces deux livres : « 200 recettes green à boire » des éditions Marabout et « les plus puissants des super aliments » également des éditions Marabout (aha, j’avais pas réalisé que c’était les mêmes éditions).

200 recettes green à boire_livre

Le premier, je l’adore ! Il ne contient que des recettes !! Pas de blabla inutile et surtout, après chaque recette, il y a une proposition de variante possible. J’ai vraiment eu un coup de coeur pour ce livre. Ces derniers mois, j’ai acheté une centrifugeuse et c’est vrai que j’arrive à réaliser des recettes gouteuses mais, j’avais envie de recettes qui sortent de l’ordinaire, des recettes auxquelles on ne pense pas forcément. Ce livre propose justement des boissons, des thés, et même des soupes à base de fruits, de légumes, d’épices et de super aliments ! Ce weekend, je compte bien en tester plusieurs !

les plus puissants des super aliments_livre

Le second livre est, tout simplement, devenu ma nouvelle Bible ! Je m’imbibe littéralement des informations qu’il véhicule. Comme je suis un mode de vie végétalien et que je n’aime pas du tout prendre de médicaments, je suis persuadée que l’on peut se supplémenter de façon naturelle en ayant recours aux super aliments ! Par exemple, saviez-vous que la spiruline contient 70% de protéines ? C’est juste énorme ! Ce livre est vraiment très complet, il propose pour chaque super aliment une fiche descriptive détaillée (en expliquant d’où il provient, ce qu’il contient, etc.) et, il propose, ensuite, 5 à 6 recettes sans gluten et végétaliennes pour chaque super aliment !

Ce livre est vraiment bien écrit, complet, il informe réellement et, en plus, il propose diverses recettes afin de pouvoir utiliser correctement les super aliments !

Où les acheter, combien coutent-ils ?

Cosmétique, Cuisine

Recette : green juice antioxydant !

Green Juice

Hello les choux,

J’espère que votre weekend se passe bien ? Pour ma part, j’ai enfin pu récupérer de ma fatigue que je trainais cette semaine. Et puis, après un bon petit brunch maison et végétalien, je me suis dit que j’allais vous publier une recette antioxydante pour cette fin de weekend !

Je ne sais pas vous, mais cela fait plusieurs mois que j’ai développé une passion pour les jus « homemade ». J’ai donc acheté ma propre centrifugeuse et je me suis lancée dans la confection de mes jus ! Je peux vous dire que je ne regrette absolument pas et que c’est un plaisir de créer et d’associer tous ces aliments que la terre nous donne ! En revanche, à l’époque, j’ai opté pour une centrifugeuse et non pour un extracteur de jus tout simplement parce que ma bourse ne me le permettait pas ! Mais, j’envisage dans un certain futur de passer à l’extracteur qui permet d’obtenir un jus beaucoup moins dénaturé en vitamines et minéraux.

Sinon, petite annonce pour le blog, mais rien d’excentrique. J’ai longuement trainée dans ma salle de bain ces derniers temps (oui normal je vous l’accorde), et….je me suis prise une énorme claque concernant la composition chimique des étiquettes des cosmétiques de mon quotidien. J’ai toujours été sensibilisée à la slow cosmétique mais là…j’ai vraiment eu le choc, le déclic, … ! De ce fait, je vais tenter de vous emmener via le blog dans mon parcours vers la slow cosmétique. J’ai envie de consommer vraiment slow et d’arriver à une salle de bain « responsable », bio et surtout très naturelle ! Avis à mon entourage, je risque de liquider petit à petit certains de mes produits « standards ».

J’ai déjà plusieurs cosmétiques dans la tête. Je compte de toute façon vivre et partager cela avec vous. D’ailleurs, si vous avez des connaissances plus poussées que les miennes, n’hésitez pas 🙂 Ma routine soin du visage est, pour l’instant, la seule 100% slow, mais je compte définitivement aller plus loin dans la démarche !!

Ingrédients pour 1l de jus :

  • 2 concombres
  • 2 poires
  • 4 pommes
  • 2 à 3 oranges
  • une poignée d’épinards frais
  • 2 morceaux de gingembre frais
  • 2 à 3 carottes

Préparation :

  1. Eplucher uniquement les oranges, car la peau est beaucoup trop robuste pour la centrifugeuse.
  2. Couper grossièrement le reste des aliments.
  3. Passer le tout dans la centrifugeuse.

green juice recette

Servir bien frais !